Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !


Partagez | 
 

 Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergeï Litovski

avatar

[ POLICIER ]
{ ~ vous pas afoir riz-coca ~ }


Messages : 134
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 40


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Sam 15 Jan - 15:50

Cela faisait maintenant une semaine qu’ils étaient rentrés de Russie. Une semaine pendant laquelle Sergeï avait dû se réhabituer à Venise, ses mafieux et… sa différence flagrante de climat avec son pays natal. Ian et lui, ils étaient restés là-bas trois semaines. C’était à la fois beaucoup et trop peu, et si le dépaysement avait total lorsqu’ils avaient posés le pied là-bas… tout ça lui manquait déjà à peine rentré en Italie. Faut dire aussi, revoir la famille, les anciennes connaissances, etc., tout ça faisait du bien, depuis le temps, même si les raisons pour lesquelles nos deux bonshommes s’y étaient rendus ne faisaient pas partie des plus joyeuses.
Enfin, tout ça était désormais relégué au passé. Les choses avaient plus ou moins retrouvé leur cours normal, maintenant. Enfin, en ce qui concernait Ser’ en tout cas. Pour Ian… Il ne savait pas trop. A vrai dire, il n’avait eu aucune nouvelle de lui depuis leur retour : surchargé de boulot comme il l’avait été après trois semaines de congés, il n’avait absolument pas eu le temps ni l’esprit pour s’occuper de ça. Boarf, ce crétin ne l’avait pas contacté pour l’avertir qu’il s’était encore foutu dans la merde, donc c’est qu’il allait bien non ? Pas de nouvelle, bonnes nouvelles comme on dit.
Enfin, ce genre de truc ça allait bien un temps, mais y avait un moment où ça passait plus, non. Et puisque demain c’était jeudi et qu’il ne bossait pas le jeudi… Il allait chercher en mains propres, ces foutues nouvelles. Qui plus est, ça faisait un bail qu’ils n’étaient pas sortis tous les deux… Autant faire d’une pierre deux coups, non ? Si c’était pour aller boire un verre – ou deux, ou trois ou… bref, vous avez compris –, il doutait avoir à trainer Ian par la peau du cul pour lui faire prendre l’air en sa compagnie.

C’est donc chargé de tout ce joyeux programme en tête que notre homme se rendit à pieds jusqu’à l’appartement de son andouille préférée. Comme toujours, l’ascenseur de son immeuble était en panne, à se demander s’il serait réparé un de ces quatre. Boarf, escalader quelques marches c’était pas la mort non plus de toute façon, hein…
Il arriva devant la porte, et appuya directement sur la poignée sans même avoir la politesse de frapper. Bingo ! La porte était ouverte, Ian n’avait même pas pris la peine de fermer à clef. Tant pis pour sa poire, Ser’ ne comptait pas sagement rester devant l’entrée jusqu’à ce que le propriétaire de l’appart l’invite à l’intérieur en tout bien tout honneur. Il fit quelques pas, referma derrière lui et zieuta l’endroit dont il en connaissait tous les moindres coins et recoins à force d’y venir.

« Hé, Ian ! appela-t-il, c’était ouvert, j’ai pris ça pour une invitation à entrer. Tu t’es momifié ou bien ? A ne plus avoir de tes nouvelles, j’commençais à sérieusement me poser la question… »

Sergeï commença à se dévêtir, posant manteau et écharpe sur le dossier du canapé tout à fait naturellement, agissant comme il l’aurait en rentrant chez lui le soir après le travail. Il savait pourtant très bien que l’un comme l’autre n’allaient pas tarder à être jertés de là dès lors qu’Ian s’apercevrait qu’ils y avaient échoué : La cigarette qu’il venait de se griller avait bien imprégné de son odeur ses vêtements, et s’il y en avait bien un ici qui ne supportait le tabac, c’était lui.
Hé mais bon que voulait bon, les habitudes, toussa…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Anderssen

avatar

[ LIBRAIRE ]
{~Nous afons les moyens de fous faire parler~}


Messages : 160
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 107
Localisation : ..... GUESS !


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Sam 15 Jan - 16:56

Depuis son retour dans son bon vieil appart du quartier le plus pourri de Venise, Ian n'avait pas daigné sortir de chez lui une seule fois. Enfin, si. Une seule fois justement. Pour faire les courses pour la semaine. Aka un stock assez gros de fraises tagada et de coca pour tenir un siège pendant des mois. On n'imagine jamais assez à quel point on peut faire des repas variés et équilibré avec ces deux seuls ingrédients... Donc oui, Ian, au lieu de bouger ses fesses, s'était contenté de les laisser se clouer parfaitement à leurs aises soit sur le canapé planté devant la télé, soit sur le matelas de dix ans d'âge qui trainait dans sa chambre. Pour le moment d'ailleurs, c'était cette dernière option qu'il avait choisit. Allongé sur le dos de tout son long, il fixait le plafond du regard de ceux qui ont la tête ailleurs. Complètement ailleurs même. En même temps, rester cloitré une semaine entière à ruminer de sales pensées, forcement, ça aidait moyen-moyen.
Il se rendait lui-même compte d'à quel pont il se négligeait depuis son retour en Italie - non mais genre, de façon bien pire que d'habitude quoi... - Vêtu d'un simple caleçon et d'un large tee-shirt sans manche du matin au soir, oubliant de se raser (si si, malgré sa tronche d'ado immature, il a QUAND MÊME du poil au menton mine de rien), ne voyant pas l'intérêt de se coiffer, il ne ressemblait pas à grand-chose.

Qu'y pouvait-il ? Il venait de passer trois semaines chez lui, dans sa ville natale, mais pas pour les bonnes raisons. Trois semaines qu'il n'avait pas eu le temps de voir passer, trop occupé à régler tout un bordel administratif duquel il pigeait autant de chose qu'un chihuhua devant une formule quantique. Héritage, assurance décès, papiers d'obsèques... Heureusement que son paternel avait été là. Et que cet homme savait garder la tête sur les épaules en toutes circonstances.
A ce propos, le blond avait longtemps hésité à rester en Russie. Son père ne lui avait rien dit à ce sujet, mais nul doute qu'à présent, la solitude lui pèserait terriblement. A tel point que son fils se sentait coupable d'avoir reprit l'avion de retour.
En vérité, Ian avait prit la décision de se donner deux ou trois mois pour voir. Voir s'il serait capable de vivre comme avant. Si ce n'était pas le cas, ou si son père le lui demandait, il sauterait dans le premier avion pour la Russie. En allez-simple cette fois-ci. Il ne l'avait pas dit à Sergeï. Il n'avait pas pu s'y résoudre.

Et comme c'est forcement lorsque l'on parle du loup qu'il montre sa queue, il entendit à ce moment précis la porte d'entrée s'ouvrir sans ménagement, et il ne fallu pas bien longtemps avant que la voix de son ainé ne retentisse depuis le salon. Ian poussa un soupir résigné accompagné d'un grognement contrit. Il imaginait déjà les possibles reproches / baffes / insultes / bastons (rayez la mention inutile) qui allaient pleuvoir bientôt. Il en avait déjà mal à la tête tellement il l'avait dans le c.... Le postérieur. Il se leva difficilement, en baillant, et rejoignit son ami dans la pièce principale de son petit chez-lui

▬ Ouais, ouais, bonjour à toi aussi.

Bonjour ou bonsoir d'ailleurs ? Il ne savait même plus, à force. Accordant à peine un regard ensommeillé à Sergeï, son cadet rejoignit le canapé pour s'y laisser tomber, attrapant au passage les affaires de Ser qu'il jeta en boule sur le fauteuil à coté. C'était devenu un réflexe. Il bailla à nouveau avant de reprendre la parole.

▬ S'cuse, j'étais en train d'enlever mes bandelettes. C'est plus seyant.

La petite dose d'humour iannesque (= vraisemblablement plus que passable) dont on se passerait bien tellement le niveau est bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whitechrysanthemum.tumblr.com/
Sergeï Litovski

avatar

[ POLICIER ]
{ ~ vous pas afoir riz-coca ~ }


Messages : 134
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 40


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Mar 22 Fév - 6:04

Guère peu de temps après son arrivée dans l’appart d’Ian, ce dernier daigna l’honorer de sa présence en sortant de la caverne qui lui servait de piaule tout en le gratifiant au passage d’une réplique tout aussi foireuse que ce qu’il avait dit lui lorsqu’il était entré dans l’appart.
Non mais regardez-moi cette tronche de déterré qu’il tirait, l’autre là. L’aîné laissa tomber son regard sur lui, le détaillant longuement de derrière ses lunettes tout en prenant grand soin de conserver une expression relativement neutre. Il s’en était douté en venant ici oui, et c’était d’ailleurs là une des raisons principales qui l’avait motivé à bouger ses fesses : le laisser aller de son partenaire était plus qu’évident et même si c’était plus que compréhensible au vu des circonstances, il ne comptait pas le laisser se complaire dans cet état plus longtemps que ça, ou il allait finir par prendre racine. Autrement dit, il était grand temps qu’il se reprenne en main maintenant, qu’il sorte de cet espèce de cocon de solitude et de grisaille dans lequel il s’était enfermé depuis leur retour en Italie. Et si pour ça il lui fallait un grand coup de pied au cul pas de soucis : tonton Ser était là pour ça. Croyez-le ou non, mais la vie continuait après tout.

Sergeï grimaça, puis ne pu retenir un « Eh bah, heureusement que je suis passé te voir aujourd’hui, sinon plutôt qu’une momie c’est une métamorphose en ours que tu aurais merveilleusement réussi. T’as vu ta tronche ? Tu es pitoyable, vraiment. » qui s’échappa de sa bouche sur un ton sarcastique.
Comment ça, ce n’était pas très gentil ? Certes, mais le policier n’avait nullement l’intention de se laisser attendrir par l’état actuel d’Ian, et encore moins de le prendre en pitié, il y avait un temps pour tout et aujourd’hui ce n’était pas pour ça qu’il était venu. Non, il comptait plutôt le secouer un peu, le faire réagir quitte à ce qu’il se mette en colère face à des paroles quelque peu ingrates.

« Allez, sors-toi les doigts du cul un peu. Ce soir on sort, et t’as pas ton mot à dire là-dessus. En attendant, comme je suis trop gentil je vais t’aider à te réveiller un peu. »

Ni une ni deux, Ser’ empoigna son vis-à-vis avant de lui laisser le temps de réagir à ses paroles, des fois qu’il se doute que l’autre avait une idée derrière le crâne et qu’elle risquait de ne pas lui plaire. Abusant sans vergogne du fait qu’Ian n’était ni particulièrement frais, ni doté de réflexes fulgurants aujourd’hui – que voulez vous, c’est ça de vivre en reclus hein – pour le traîner de force en direction de la salle de bain, faisant fi des quelconques protestations qu’il aurait pu émettre. Et si à ce stade là le cadet n’avait pas encore tilté ce qui allait lui arriver… eh bien ma foi, il allait être surpris.
Alors qu’ils étaient arrivés à destination, Sergeï le poussa dans la cabine de douche d’une vigoureuse tape entre les omoplates, et ouvrit l’eau aussi sec dès lors que sa victime se trouva sous la pomme. Glacée, l’eau. Et à fond.
Et bon retour à la réalité, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Anderssen

avatar

[ LIBRAIRE ]
{~Nous afons les moyens de fous faire parler~}


Messages : 160
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 107
Localisation : ..... GUESS !


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Ven 11 Mar - 16:53

Maisquecequec’étaitquecetrucdemerdequiluiarrivaitlà ? Sergeï, va te faite mettre ! Enfin, c’vrai quoi. Le pauvre russe, il pigait pas trop ce qui lui arrivait. Faut dire aussi que se retrouver sous une douche d’eau glacée si tôt le matin – quoi ? C’était déjà le debut d’après-midi ? Roh, que voulez-vous, Ian vit à l’heure du geek, aka la vie nocture, il ne se reveille que dans l’aprem, ce flemmard. Et encore, seulement s’il a Denmark Man Dark de Nephew à fond en guise de reveil – mais BREF. Toujours est-il que là, Ian était un russe en colére. Enfin, en mode WTF plutôt. La colére venait après. Mais vous ne souhaitez pas être temoins de ça. Car un russe en colére fait peur. Un russe en mode WTF aussi d’ailleurs.

Vous savez, ce moment où dans votre tête, vous vous dites que le monde ne tourne plus très rond ? Ce moment où vous vous dites que votre matelas est votre meilleurs ami ? Ce moment où vous vous dites qu’au final, baut mieux violer votre meilleur ami dans un coin de la salle de bain miteuse de votre appartement plutôt que sortir dehors avec lui ? Ba Ian, là, il vit CA, justement ; et c’est particulièrement épique. Son cerveau oscille entre être une personne tout à fait raisonnable et mature, ne relevant aucunement l’insulte faite à sa gracieuse et magnifique personne via cette action terrible qu’était celle de le foutre sous la douche glacée, et être une personne beaucoup plus gamine et, avouuons-le, beaucoup plus iannesque, en guelant comme pas permis sur son ainé. En même temps temps, j’suis désolée mais faire subir ça à son meilleur pote (et amant *comment ça non ?*) comme ça, juste sous le pretexte fumeux de le faire « sortiir » (« sortir » ? Mais quel était ce mot si étrange et inconnnu à ses oreilles de crétin fini ? Que dalle. De la chiure de mouche. (Magnifique image n’est-il pas ?) Anyway, tout ça pour dire que c’était juste ri-di-cule ! HUMPH.

▬ S………….. SERGEÏÏÏÏÏÏÏÏIÏÏÏ ! OMFGWTFBBQ ENFOIRE JE VAIS TE FAIRE LA PEAU MISERABLE LARVE DES CARPATES JE TE HAIS. VA CREVEEEEEEEEEEEEEER !!!

Avec l’intonation de voix proportionelle à son niveau de furiosité. S’il vous plait.

MAIS ! Passons sur l’état d’ébriété partiellement avancé de la joueuse pour se concentrer sur son personnage (comment ça « c’était céjà l cas ? » Anyway.) Si ce texte vous parait totalement hors sujet, completement decousue et plein de fautes, ceci est totalement NORMAL.

Mais encore.

▬ JE TE HAIS ! TOI ET TOUTE TA FAMILLE ! POURQUOI T'AS FAIS CA ? JE TE HAIS !

Mensonge éhonté evidemment. Ian ne pourrait pas se passer de lui au final. Mais voila, seul l’alcool pouvait le lui faire avouer. What a shame me direz-vous. Et bien oui. Mais en fait, là, tout de suite, on s’en fout. Royalement.
Ian en fait, sur le coup, il se contente de se lever d’un bond de la douche (bon, certes, après cinq bonnes minutes de reflexion intense, c’est Ian quoi)) pour s’en extirper aussi vite, tombant dans le même temps sur son pote tant chéri *tousse*. Forcemenent, dans ce cas, Ser se retrouve avec un Ian tout mouillé (à ne VRAIMENT pas sortir du contexte) dessus. Comment réagirati-il sachant que sa joueuse est aussi bourrée que celle d’Ian ? Vous le saurez au prochain épisode !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whitechrysanthemum.tumblr.com/
Sergeï Litovski

avatar

[ POLICIER ]
{ ~ vous pas afoir riz-coca ~ }


Messages : 134
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 40


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Ven 25 Mar - 11:04

Et ce fut épique.
Non, c’est vrai quoi. Depuis le temps qu’il connaissait Ian, il savait pertinemment que celui-ci avait une sainte horreur des douches glacées, ce n’était pas pour rien qu’il avait précisément choisi cette méthode et pas une autre pour tenter de le faire sortir de son apathie. Mais, soyons honnêtes un instant : il n’avait certainement pas espéré un tel succès. Ah bah oui, parce que voir Ian lui gueuler avec tant d’entrain dessus, c’était un succès pour lui. Au moins il ne ressemblait plus à cet espèce de zombie à deux d’tens’ qu’il avait trouvé en arrivant ici.
… larve des Carpates, hein ? Pourquoi pas. Tant qu’à être original, autant l’être jusqu’au bout après tout. Alors forcément, entre ça et toutes les preuves d’amour que l’autre était en train de lui cracher dessus là, Ser’ ne put s’empêcher d’arborer un sourire amusé quand bien même ma situation n’était pas des plus amusantes (… quoique, de son point de vue, si en fait).

Enfin ça, c’était avant le drame.

Mais oui, vous savez ! Quand ce crétin, ce… euh, ce blond, enfin ce truc russe essaya de s’extirper de sous le pommeau de douche qui continuait de vomir joyeusement son jet d’eau glacée en plein sur sa gueule. Et qu’il se vianda, bien évidemment. Sur Sergeï, BIEN EVIDEMMENT. Sergeï qui se retrouva donc le cul par terre sans trop comprendre comment il s’était rendu là, et son cadet avachi de tout son poids (sale gros va) sur lui, limite dans ses bras (normal il s’était raccroché à la première chose qu’il avait trouvé lorsqu’il s’était senti tomber, réflexe fort peu efficace pour le coup), limite dans une situation très compromettante si quelqu’un d’autre arrivait à ce moment là. … Mais juste limite, alors.
Le visage de son cadet étant bien trop proche du sien à son goût, Ser’ détourna bien vite la tête ; dingue comme la déco d’une salle de bain pouvait sembler captivante, parfois. Il desserra la prise de ses mains sur le t-shirt trempe de son compagnon et le poussa sur le côté histoire de pouvoir lui-même se redresser. A croire que c’était sa destinée, que de rencontrer le sol de cette façon là à chaque fois qu’il venait ici. (Enfin là c’était pas sa faute, quand même.) (Enfin l’autre fois non plus d’ailleurs, s’il s’était ramassé dans la cuisine c’était à cause, euh, du riz au coca.)

Mais bref.
Il finit par se relever, remit ses lunettes d’aplomb sur son nez et attrapa une serviette passant (purement par hasard) par là qu’il balança d’ailleurs sans ménagement sur la tronche d’Ian.

« J’t’attends à côté. Si tu pouvais prendre une VRAIE douche ceci dit ça serait pas de refus. »

Il claqua la porte derrière lui sur ces mots, enleva presque aussitôt sa veste complètement trempée par son très cher ami et l’envoya rejoindre au jugé son manteau. Quelques secondes après, bièradar enclenché, il allait sans gêne aucune piocher dans les réserves d’Ian avant de s’avachir dans son canapé, fermement décidé à camper là jusqu’à ce que son cadet ait plus ou moins retrouvé un air plus humain que zombiesque. Dur, dur la vie parfois. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Anderssen

avatar

[ LIBRAIRE ]
{~Nous afons les moyens de fous faire parler~}


Messages : 160
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 107
Localisation : ..... GUESS !


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   Lun 1 Aoû - 12:56

"Si tu pouvais prendre une VRAIE douche" Gna gna gna, mes fesses. Si tu pouvais fermer ta grande gueule toi grmmlrr

Ian, lave-toi. Ian, fais la bouffe. Ian, ne bois pas toute la réserve de bière. Ian, arrête de faire des grimaces au flic de l’autre coté du trottoir. Ian, rend cette sucette au gamin. Ian, saute du toit. Fais ci, fais ça, et patati et patata. Mais va te faire faire foutre !

POUR INFO, T’ES PAS MON PÈRE !

La serviette que ce gros con venait de lui balancer dans la tronche avant de sortir fissa de la salle de bain trouva impact sur la porte à présent fermée, avant de retomber mollement à terre. Trempé et frigorifié, Ian aurait pu jurer que si son ainé avait encore été à portée de son regard, il lui aurai sauté dessus dans le but bien réfléchi de lui faire ravaler son sourire narquois et ses idées débiles.

Bon gré mal gré, le blond préféra fulminer en silence pour le moment. Rien que par envie de contestation, il était prêt à ne pas la prendre, cette douche, mais force était d’avouer qu’il en avait besoin. Pour beaucoup de chose. Pour se réveiller (quoique de ce coté, la précédente douche avait pas mal fait son effet), pour se réchauffer, pour se calmer… Pour se laver aussi, simplement (Noooon, sans blague ?). Parce que oui, il en avait quand même bien besoin, après ses quelques jours d’ermitage dans la grotte qui lui servait d’appart.

Balançant ses fringues au petit bonheur la chance (fringues qui partirent donc se perdre dieu sait où dans tout un tas d’autres fringues abandonnées dans le coin), il profita de son passage dans la cabine de douche pour réfléchir un chouïa. Parce que si, ça lui arrivait quand même, au garçon. Et c’est que lorsqu’il se mettait à réfléchir, ça y allait ! Des tas de choses se bousculaient dans sa tête.
Le film qu’il comptait regarder ce soir à la télé, les courses qui n’avaient toujours pas été faites, le décès tout récent de sa mère, sa voisine du dessous qui lui avait promis de lui amener les restes de tartes de la veille, les différentes marques de bières selon les pays, Sergeï, l’injustice dans le monde, les clopes, et tout une masse informe et désordonnée d’autres trucs. Quand il sortit de sous le jet d’eau pour s’envelopper dans la serviette qui n’avait pas bougé depuis tout à l’heure, il en était au chapitre « Qu’est-ce que je vais bouffer ce soir ? ». Ouais, là, on était loin de la philosophie ou des grandes questions sur l’existence humaine.

En sortant de la pièce, la serviette accrochée à la taille, il avisa son si cher ami affalé sur le canapé, se sifflant SES bières. Ian passa non loin, direction sa chambre, et lui piqua la bouteille des mains au passage.

Demander, ça t’arrive ? Surtout que j’ai pas envie de te retrouver éméché avant même de sortir.

Partisan du moindre effort, il posa négligemment la bouteille sur la petite commode de sa chambre et attrapa les premiers trucs qui lui passèrent sous la main. Un pantalon noir, une chemise rouge, parfait, ça suffirait hein. C’était avec Sergeï qu’il était, pas avec le dernier tsar de Russie. Il sortit, attrapant la veste noire qui trainait sur un fauteuil, l’enfila et, prêt à partir, s’arrêta net devant la porte d’entrée, clés à la main, comme s’il se souvenait subitement d’un truc qu’il avait jusque-là oublié.

Alors ? Qu’est-ce que tu fous ? Je t’attends moi !

Ce soir, il allait faire un effort, histoire d’avoir au moins l’air de s’amuser.

Tu m’emmènes où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whitechrysanthemum.tumblr.com/
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Дурака учить, что мертвого лечить [Iaaaaaaaaaaan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infam Industry :: 
Castello
 :: Appartements et maisons :: Ian Anderssen
-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit