AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !

Partagez | 
 

 GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pompei Contini

avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 23
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Sam 23 Oct - 13:24

Soy un perdedor.




Prénom : Alluce. Ce qui signifie « Gros orteil ».
Nom : Mancini.
Surnom : Green Lantern. Plus personne ne sait ce que c'est, mais lui il sait, et il insiste pour qu'on l'appelle comme ça. Et par pitié, que personne ne s'essaie aux jeux de mots sur M. Gros orteil. Merci.
Date de Naissance et âge : 01 avril 2178. Le monstre a 22 ans.
Groupe : Soci del Diavolo. Pauvres mafieux. Ils n'avaient rien demandé.
Nationalité : Italienne.
Manie, habitude, tic : Bégaie quand il a trop froid, coprolalie, a toujours un yaourt et une petite cuillère sur lui, ne dort pas s'il ne boit pas son lait chaud avant de dormir, se cure le nez et lance ses crottes de nez sur les gens qu'il aime pas, tue toutes les limaces qu'il croise. Sinon, c'est quelqu'un de bien dans sa tête. Si si, j'insiste.
Profession : En dehors de la Mafia où il a un glorieux rôle d'appât ver de terre, il est proxénète. Il débute un peu mais essaie de s'en sortir plus ou moins.
Sous Groupe : Nope.

Refers himself in the third person as an animal.


Alluce quand on le voit on se dit putain c'est quoi ce mec.

Genre, votre maison vient d'être envahie par la mafia, vous voyez plein de mecs musclés, grands, en costumes, avec des chapeaux, des flingues, des lunettes de soleil et un air menaçant. Et puis derrière il y a Alluce qui fouille dans votre frigo. Alluce avec son t-shirt rose et son bermuda en plein hiver, Alluce qui vous pique un yaourt à l'abricot et sort une petite cuillère de sa poche, Alluce qui vient et qui mange son yaourt pendant que vous vous faites menacer de mort.
Alluce, beaucoup de ses collègues ont essayé de lui faire porter des costumes. Et au final, c'est pas lui qui a abandonné, c'est eux. Parce que Alluce il sait pas enlever une chemise et il finit toujours par l'arracher comme un super-héros et du coup il fait sauter tous les boutons et un enfant s'en prend un dans l'œil et sa mère maudit la Mafia et Alluce il est obligé de partir parce que la mère en question le frappe avec son sac à main. Et aussi parce que Alluce il sait pas mettre sa cravate tout seul et que ces pauvres mafieux en ont eu marre de le voir déambuler dans Venise à demander aux civils de lui mettre sa cravate. Enfin, des fois, quand il a pitié de ses collègues et de leurs regards exaspérés quand ils le croisent dans la rue, il fait un petit effort et essaie de mettre son costume et sa cravate tout seul.
Mais il préfère largement ses vêtements habituels. C'est à dire des vêtements de civil, en fait - t-shirts, jeans, pantalons, shorts. Voire parfois des vêtements de touristes en vacances mais ça c'est seulement quand il est de bonne humeur.

Alluce, en fait, il ressemble tellement à rien que son miroir lui dit « t'es moche ».
Faut dire que bon, on le comprend, le miroir. Genre il s'attendait à devoir refléter quelqu'un de plus ou moins normal, cheveux bruns, courts, d'humeur plus ou moins neutre même si généralement mauvaise à cause de la mafia, peut-être avec des lunettes, bref. Un être humain normal, quoi !
Et il se retrouve avec ça.
Green Lantern.
Un mec avec une espèce de crinière verte pomme jamais coupée et jamais coiffée, teinte toutes les deux semaines et demi. Se tenant aussi droit qu'un lampadaire tordu. Avec un auriculaire dans le nez en bonus.
Enfin Alluce n'est comme ça que quand il est tout seul, ou bien avec des gens en qui il a confiance. En général, quand il est dehors, il se force à se tenir droit et correctement. Il met les mains sur la table, il attend que l'autre mange avant de commencer à manger, il tient la porte aux demoiselles, il dit bonjour s'il-vous-plaît merci au revoir, il sourit aux bébés et aux enfants, il s'excuse quand il bouscule quelqu'un, etc. Il essaie d'avoir plus ou moins l'air cool, en fait. Et surtout, il essaie de parler le moins possible.
Parce que plus il la ferme, mieux c'est.
Parce que monsieur est atteint de coprolalie. La coprolalie, symptôme caractéristique de la maladie de Gilles de la Tourette - dont Alluce n'est pas atteint, heureusement - consiste en l'émission fréquente, violente, répétée et inappropriée de mots appartenant au champ lexical du caca ou du sexe. Le truc qui peut vous pourrir toute une déclaration d'amour.
Exemple : « Écoute, Selene, tu sais très bien que je t'ai toujours- BIIIIIIIITE »
Quelque chose de charmant.

Alors Alluce essaie de se taire. Car moins il parle, moins il y a de risque qu'il hurle des vulgarités au visage des gens. En plus, quand ça lui arrive, c'est même pas quelque chose de discret ou prononcé sur le même ton que le reste de sa phrase, non. C'est carrément crié, hurlé, gueulé de toutes ses forces. Un vrai cauchemar.
Surtout pour les jeunes filles en rut.
Parce que vous savez, les jeunes filles en rut, c'est toujours attiré par les choses inhabituelles - et croyez moi, un mec aux longs cheveux verts, ce n'est pas très habituel. Alors forcément, avec son visage fin, ses deux grands yeux verts, sa peau pâle, son gentil sourire, sa taille moyenne et sa fine musculature, il attire quelques regards féminins.

Regards qui se tournent vite vers des créatures plus charmantes quand il se cure le nez, sort un yaourt de sa poche ou hurle « CACAAA » à une vieille dame qui lui demande son chemin.

Note à part : Alluce émet des espèces de phéromones anti-animaux. Pour une raison inconnue, presque tous les animaux qu'il croise le haïssent. Il n'est pas rare pour lui de se faire poursuivre par des chats errants, que les poissons s'écartent lorsqu'il passe à côté d'un aquarium, ou qu'il se fasse poursuivre par des oiseaux fâchés. Et je ne vous parle même pas des crottes de pigeons ou des chiens qui lui font pipi dessus.


I haven't had my yoghurt yet.
Don't make me kill you.


Alluce, il est gentil.

Il aide les gens qu'il voit dans le besoin. Il donne de l'argent et des yaourts aux clochards. Il fait des câlins aux gens qui pleurent. Il achète des glaces aux enfants perdus. Il aide les gens qui tombent à se relever. Alluce, en fait, plus que gentil, il a cette capacité à ne faire aucune distinction, à mettre des pansements à tous les bobos qu'il voit, à donner des mouchoirs à tous ceux qu'il voit renifler. Extrêmement tolérant, c'est une épaule sur laquelle on peut s'appuyer pour pleurer ; il ne vous enverra jamais chier, sera toujours là pour vous faire rire, pour vous réconforter, pour vous sourire.
Alluce n'est pas un con, contrairement à ce que tout le monde pense de lui. Certes, il vient aux missions en t-shirt et bermuda ; certes, il mange des yaourts un peu n'importe où et n'importe quand ; certes, il a déjà tué quelqu'un en trébuchant et en lui enfonçant sa petite cuillère dans la bouche sans faire exprès ; certes, il... Bon, d'accord. Alluce est un petit peu con. Mais il ne fait pas trop exprès, et en général, c'est plus à cause de sa poisse naturelle, de sa maladresse et du fait qu'il est tête-en-l'air. MAIS il a quand même l'intelligence moyenne d'un être humain normal. Il sait lire, sait compter, sait écrire, sait se taire, et c'est tout ce qui compte à Venise donc ça va.

Alluce, c'est un drogué.
Non, il ne fume pas d'herbe, il ne sniffe rien, ne se pique pas, ne lèche rien. Alluce il se drogue au lait. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point son frigo est rempli de produits laitiers. Remarque, au moins, ça lui fait des os solides. Certains croient que c'est juste une petite fantaisie - comme ses cheveux verts, par exemple - mais Alluce ne peut pas s'en passer. Alluce ne peut pas se passer de son verre de lait froid le matin, de son morceau de fromage le midi, de son bol de lait chaud le soir, de ses multiples yaourts, de ses multiples crèmes glacées, de ses tartines beurrées. Il ne peut juste ABSOLUMENT PAS s'en passer.
Priver Alluce de son lait, c'est s'exposer à un personnage exécrable.
Ses collègues ont essayé, un jour. Ils l'ont fait loger chez l'un d'entre eux et ont vidé sa maison de tous produits laitiers. Au début, Green Lantern s'est montré un peu stressé, un peu gêné. Au bout d'un jour et demi, il a commencé à montrer des signes de dépendance - il tremblait, paniquait, hurlait pour un rien, sa coprolalie s'aggravait, etc.
Au bout de trois jours.
Alluce est devenu un autre homme.
Sec, froid, haineux. Adieu les sourires gentils, adieu les bonjours joyeux. Bonjour le mec énervé pour rien, qui commence à gueuler dès qu'on lui parle, qui casse tout ce qui le dérange, qui se bat avec tous ceux qui le regardent de travers. Notons que lorsqu'il était au stade terminal de sa privation de lait, Alluce avait fait une totale abstraction de sa coprolalie et faisait preuve d'une confiance en lui inhabituelle. C'était juste... un monstre. Un monstre sans cœur, sans raison, sans âme. Plusieurs rumeurs racontent qu'il aurait failli tuer un type avec un tabouret et son couteau suisse préféré parce qu'il aurait fait remarquer tout haut qu'il avait les mêmes chaussures que lui.
Priver Alluce de son lait, c'est une expérience à ne pas reproduire à la maison, les enfants.

À part ça, quand il a sa dose, Alluce est quelqu'un d'absolument charmant, qui chante toutes les chansons de Disney parce que voilà, il a sué sang sueur et lait pour trouver tous les films et a appris toutes les chansons et il en est fier.
Mais parfois, les gens qui le connaissent bien se disent qu'il est dénué de volonté propre. Explication ; Green Lantern fait tout ce qu'on lui dit. Tout. Il ne se pose aucune question et le fait, c'est tout. Qu'on lui demande d'aller chercher du café, de piller une maison, de marcher sur des bébés chiens, d'assassiner un œuf, de boire toute une bouteille de sauce - il fait tout. Peu importe qui vous êtes. En fait il est un peu comme... Comme un automate. Et il a un ordre de priorité chronologique. Si quelqu'un lui dit de frapper un passant mais qu'ensuite quelqu'un d'autre arrive et lui dit de ne pas le faire, il fera ce que le premier lui a dit.
Beaucoup se demandent pourquoi Alluce est comme ça. C'est vrai, c'est un chouette type, il est gentil, attentionné... Qu'est-ce qui peut faire qu'il obéisse comme ça à tout ce qu'on lui dit ?
Eh bien, le jeune homme a une sainte horreur des longues discussions. Il déteste s'expliquer, argumenter - bref, il n'aime pas parler longtemps. Toujours à cause de ce risque de hurler involontairement un « PUTE » ou un « VAGIN » en pleine phrase. Mais il n'y a pas que ça. Le mafieux a passé une bonne partie de sa vie à se poser des questions - trop de questions. Et tout ce que ça lui a fait, c'est le déprimer et lui pourrir la vie. Alors il préfère passer sous silence et faire ce qu'on lui dit. La vie est beaucoup plus simple, quand on obéit. La vie est beaucoup plus simple, quand nos propres choix ne nous appartiennent pas. Il suffit juste de se laisser aller, de se laisser pousser.
Et on pourrait supposer que parfois, Alluce regrette d'avoir fait telle ou telle chose. Qu'il se dit qu'il n'aurait jamais dû faire ceci ou cela ; en accord avec sa gentillesse débordante. Mais non. Green Lantern ne regrette jamais. Parce qu'une fois qu'il a fait quelque chose, ben il se dit que c'est fait et puis tant pis, c'est comme ça. Alluce ne vit pas dans le passé. Alluce fera toujours tout pour ne jamais avoir à vivre dans le passé. Même si pour ça, il doit rayer des personnes de sa vie.

Alluce, son père lui a récemment annoncé qu'il devait s'occuper de prostitué(e)s, maintenant. Sur le coup il a pas trop compris. Il savait même pas comment faire, en fait. C'est qu'il y comprend rien. Comment peut-on... vendre de l'amour ? Son père lui a rapidement expliqué qu'il fallait être d'une main de fer, toujours vérifier s'ils ramènent bien l'argent, ne pas hésiter à les droguer, tout ça. Alors avec ses prostitué(e)s, Alluce essaie d'être sec et froid, même s'il n'est pas rare de le voir un peu hésitant, pas toujours sûr de ce qu'il fait, tout ça.
Sauf avec l'un d'entre eux. Un petit jeune. Un petit blond. Le seul avec qui toute la gentillesse et l'amabilité de Green Lantern s'efface. C'est celui qui réveille son côté non-laiteux, en fait. Son côté colérique, énervé par sa malchance, glacial, cynique, cruel, violent, inhumain. Ce petit gars, c'est un peu son humain. Son petit ange. Son Abel. Son prostitué. Il s'occupe de lui, joue avec lui, est avec lui comme il n'est avec personne. C'est le mec qui réveille une facette absolument inexploitée de lui. Mais que son père connaissait. C'est la facette qui l'a envoyé dans la mafia.

En fait, Alluce, c'est un connard.


Get rejected (like a boss)


Spécialité : Espion, Éclaireur, Appât, Larbin. Laissez moi vous expliquer. Alluce, c'est le mec tellement remarquable qu'on finit par l'ignorer. « Mouais, encore un mec dont les nerfs ont sauté / qui a trop fumé, osef ». Alors à la base, il est censé profiter de cette caractéristique pour saisir plusieurs informations, espionner, être discret sans vraiment l'être, etc. Sauf que s'il n'y avait que ça il servirait un peu à rien (il y a beaucoup d'espions plus doués que lui alors forcément, il n'est pas le premier vers lequel on se tourne). Alors des fois on l'utilise comme éclaireur. On l'envoie dans les endroits risqués, on lui demande de repérer s'il y a des hommes armés, de noter les cachettes en cas de fusillades, etc. Mais s'il n'y avait que ça, il continuerait de servir à rien (toujours pareil, il y a beaucoup plus d'éclaireurs plus doués que lui). Alors en plus de faire l'éclaireur et l'espion, et on en arrive à son rôle le plus courant et le plus habituel, il travaille comme appât. Genre on lance le machin vert sur le terrain ennemi, il fait diversion, essaie de s'en tirer plus ou moins entier puis laisse la place aux professionnels. Et vu que peu de gens acceptent de jouer à l'appât / s'en sortent vivant, cela devient son rôle principal.
Et le reste du temps, il s'occupe de ses putes, tout simplement.

Armes qu'il possède : Si l'on exclut sa petite cuillère - arme de meurtre sanguinaire - et la couleur flashy de ses cheveux - qui aveuglerait même un drogué en plein trip -, on peut se rendre compte qu'Alluce n'est pas beaucoup armé. En apparence. Mine de rien, Monsieur possède un yaourt plusieurs couteaux, tous plus ou moins coupants, tous plus ou moins adaptés à ce pour quoi il les utilise. Pour être plus explicite, si un jour on venait à le fouiller, on trouverait dans ses poches cinq ou six couteaux à beurre, un couteau de cuisine, deux couteaux suisses, un couteau de boucher, un couteau à fromage et deux couteaux à pain.
... Vu qu'il dépense tout son argent en laitages / pour aider les gens qu'il a envie d'aider, en fait, son budget armes est un peu limité. Mais mine de rien, c'est dangereux tous ces couteaux ! Vous imaginez pas tout ce qu'il s'est déjà coupé tout seul sans faire exprès, et tous les yeux qu'on peut crever avec tout ça !
Pour finir, il porte constamment un gilet pare-balles sous ses vêtements. Question de sécurité, et surtout, rapport à son glorieux rôle de ver de terre dans l'étang rempli de piranhas qu'est devenu Venise.

Ses conditions d'entrée dans la Mafia : Grosso modo, on dira que son cousin l'y a forcé, de peur que son neveu ne finisse clochard / recherché. Enfin ça, c'est le truc officiel, c'est ce qu'il raconte quand on lui demande. Ce n'est vrai qu'à moitié. La véritable raison est plus... moins... moins gentille, on va dire.
Notons que plusieurs mafieux s'amusent à parier combien de temps il reste à Alluce dans ce monde cruel. C'est que le bonhomme en question a l'air bien trop niais et gentil pour survivre à Venise. Alors entre les parties de cartes et de roulette russe, ils sont là, et parient gentiment : « Allez, heu... Moi j'dis, dans sept jours il est foutu ! », « Qui dit mieux ? », « Moi ! Dans deux semaines il crève ! ». Et ils notent les paris, et vérifient une fois le délai le plus long passé s'il est toujours en vie.
C'est mignon, l'esprit de camaraderie, dans la Mafia.


Let's do the time warp again !



01.04.2197 ;

- T'es vraiment un sale con !

Et PAF ! Sa main vole, et frappe mon visage dans un bruit retentissant.

Bonjour, je m'appelle Alluce Mancini, j'ai dix-huit ans et vous assistez officiellement à mon trente-sixième râteau. Avec toutes ces gifles de filles que je me suis pris dans ma vie, croyez moi, j'suis passé pro. Genre Maître Râteau, style « gotta catch'em all », héhé.
'Fin avec le temps, j'ai pu remarquer un truc : c'est qu'en général les filles elles giflent parce qu'elles sont blessées. Ouais bon pour l'instant je suis hétéro (et ça me suffit merci. non mais vous imaginez si en plus on devait rajouter des râteaux de garçons, non mais c'est bon, là j'ai plus de joues, quoi !) donc oui je vais surtout parler de filles. Bref. Je disais donc que les filles elles giflent souvent quand elles... heu... quand elles râteautent, et elles râteautent souvent quand elles sont blessées.
Celle qui vient de me baffer là et qui est en train de partir, je crois que je l'ai blessée. Enfin je veux pas dire mais les filles ça se blesse vraiment pour rien hein. Moi j'ai été super gentil. Enfin j'crois. J'sais pas trop c'qui a foiré avec elle. Ptet que les filles sont encore plus compliquées que c'que je pensais. Enfin genre vous voyez moi heu ben j'avais mis des petites bougies parfumées (et aphrodisiaques mais chut hihi) dans tout l'appartement, préparé avec soin le dîner sans rien faire brûler, mis en fond sonore des chansons douces et sensuelles, avait enfilé un petit peignoir en satin moulant (AVEZ-VOUS IDÉE DES HEURES DE MUSCU QUE J'AI SAIGNÉ POUR POUVOIR LE PORTER ?), et puis en guise de slip j'avais une jolie petite carte décorée par mes soins. Une petite carte pliée, avec sur la première page un petit dessin mignon d'une maison avec deux bonshommes bâtons et des petits scœurs et des petits papillons tout autour et puis plein de petites paillettes, et puis à l'intérieur il y avait écrit en rose « Chérie, je suis mafieux ! » avec un petit sourire à côté.
...
Non mais, franchement.
Vous avez déjà vu quelqu'un faire autant d'efforts pour annoncer une promotion à son amoureuse ?

Vraiment, les filles elles sont toutes trop bêtes, moi j'dis.

Puis pourquoi elle a réagi comme ça aussi ? Moi j'ai trouvé que c'était un chouette cadeau d'anniversaire, d'entrer dans la mafia. C'est comme heu ma copine d'avant, elle aussi elle m'a râteauté pour rien. Genre juste parce que je lui ai pas dit « je t'aime » quand elle me l'a demandé ! Mais j'avais la bouche pleine, aussi ! Pleine de fromage en plus. C'est devenu un peu cher le fromage maintenant. Puis c'était du très bon fromage. Quoi, j'aurais dû lui postillonner mon fromage sur elle, c'est ça ? Et gâcher un tel fromage ?! Blasphème !
Enfin bon, allez, j'dois m'en remettre, faut pas ressasser le passé, allez, j'suis Green Lantern moi, j'suis pas une de ces petites tafioles qui racontent leurs vies pour rien. Puis c'est pas le premier râteau qu'on me met et ça sera sûrement pas le dernier. D'ailleurs, j'me rappellerai toujours de mon premier


09.07.2189 ;

passage sur un site porno. C'était en plein jour de canicule ; il faisait chaud, mes copains jouaient dehors, et moi je devais rester dans ma chambre parce que je m'étais cassé un bras. Et ça les amusait, ces petits cons, de venir crier des trucs sous ma fenêtre ! Alors forcément, ma fenêtre, j'ai fini par la fermer. Ça c'est de la solution virile, hein ? Bref, je disais donc. Je venais de découvrir le merveilleux monde des nénés surdimensionnés et des cris de jouissance tellement forts que j'avais dû baisser le son : comme vous vous en doutez j'étais un petit peu, heu. Occupé. On va dire.
Donc j'étais en pleine besogne, quand heu ma maman elle est arrivée. Elle m'a regardé longtemps, elle a rigolé puis elle est partie. PUTAIN LES MECS IMAGINEZ UN PEU LA FRUSTRATION, SÉRIEUX. Le pire c'était après quand elle parlait de moi à ses amies elle disait que j'en avais une grosse pour mon âge. Non mais sérieux les mecs, comment les mamans ça craint trop ! Ouais, je sais, tout le monde il dit « C'est ta mère tu dois en prendre soin t'en auras qu'une seule », ouais ben mon gars pour dire ça t'as pas dû avoir ma mère. Enfin j'dis pas que j'l'aime pas, hein ! Ah ça non, j'l'aime fort ma maman. Même si elle sert un peu à rien. Enfin en fait c'est un peu genre le cliché de la femme au foyer italienne, j'sais pas si vous voyez ? En surpoids, autoritaire, toujours dans la cuisine ou en train de faire le ménage, qui sert à rien, etc. Et d'ailleurs c'est comique de voir mon père à côté, le cliché du proxo louche. En surpoids aussi (oui non je suis le seul à garder la ligne avec mes yaourts et mon sport du matin en fait je crois), une moustache, des lunettes de soleil, un costume impeccable, une infidélité flamboyante mais dissimulée d'une façon extrême face à ma mère. Oui il me l'a raconté un soir alors qu'il était saoul et que je lui offrais un milkshake. C'était sympa, j'pense qu'on aurait dû faire ça un peu plus souvent... Quoique non en fait, c'était un peu craignos de nettoyer son vomi laiteux. Oui donc pour en revenir à ce dont je parlais, ben voilà, en tant que maque, mon père il était forcément pas très très fidèle et tout, mais écoutez moi je dis ça se comprend. Puis l'important dans une relation c'est pas la fidélité, c'est l'amour.
Enfin heu bref voilà, j'ai grandi dans un cadre plus ou moins normal, avec mes parents, des copains, des amoureuses, des râteaux, des parties de cache-cache, des sites pornos, tout ça.

Enfin forcément, avec le coup d'État et tout, ma vie elle a un peu dérapé. Enfin comme tout le monde, j'ai envie de dire. Mais par rapport à d'autres, j'pense qu'on s'en est pas trop mal tirés - on a juste dû accueillir un oncle mafieux et mon cousin au bout d'un moment afin de pouvoir payer les impôts plus facilement. Enfin vous savez heu moi j'ai continué de faire ma vie de mon côté hein. J'aurais bien fait genre « ouéééé, t'inquiète papa, t'inquiète maman, j'vais trop vous aider et touuut » mais j'ai toujours été un grand timide et tout alors honnêtement heu voilà quoi j'ai un peu esquivé on va dire, j'ai fait ma vie, je me suis teint les cheveux, j'ai bu des milkshakes, mangé du fromage...
Sauf que non.
Il fallait que me cousin se sente


24.06.2191 ;

obligé de le bouger un peu, ce gamin. Non mais allez, sérieux, c'était vraiment mon cousin, ce truc ?! Ça fait à peine quelques semaines qu'on a emménagé chez eux, et j'ai dû le croiser, quoi ? Une, deux fois ? C'est limite vexant, merde ! Pourquoi il me fuit comme ça ? C'est comme ça qu'il traite son cousin, lui ? Non sérieux cette fois, j'en ai ma claque ! Certes il a quinze ans mais merde, c'est pas une raison ! Alors forcément, moi j'enfonce la porte de sa chambre, puis je le traîne dehors, même s'il bégaie d'une façon atrocement mignonne et qu'il... rougit, ce qui fait très joli avec ses cheveux verts, et qu'il... s'accroche... à ma chemise.
...
QUOIQU'IL EN SOIT, puis moi j'le balance sur un arbre tu vois, et je lui demande c'est quoi son problème. Puis il est tout rouge, tout troublé, il arrive même pas à dire un mot en entier, il tremble comme une feuille. En temps normal je me serais demandé c'est quoi c'te tapette mais là c'était mon cousin, j'peux pas penser de mal d'une personne de la famille, attends, mon cousin, quoi ! Alors je me suis assis en face de lui et puis j'lui ai tapoté la tête, et j'lui ai dit « Écoute, moi je fais juste ça parce que tu es mon cousin et que je m'inquiète pour toi. Alors déstresse, mec ! »

Vous savez ce qu'il m'a répondu ?

- BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !

Alors forcément moi j'lui ai pété la gueule, tu vois.

Donc vous voyez c'est pas ma faute s'il est assommé par terre, là maintenant. J'veux dire, j'y peux rien si j'suis costaud, c'est plus fort que moi ! Et plus fort que lui aussi. Pff, regardez-le dormir... Enfin il dort pas il est assommé. Je suppose que quand il dort, il doit avoir l'air moins... plus... plus paisible ? Oui sûrement. Enfin il est quand même plus chou avec les yeux et la bouche fermée. Enfin, non, il est pas chou ! Il est, heu. Agréable de présence. Enfin. Heu. Oui heu. Enfin non c'est pas comme si je. Non ! Juste qu'il. Heu. Ah voilà regardez il se réveille. Ben ? Pourquoi il me regarde comme ça ? Il est fâché ? Eh mais pourquoi il... Pourquoi il s'en va ? Eh mais Alluce ! Mais Alluce, reviens ! Non mais allez, il va pas me forcer à le poursuivre dans toute la maison non pl... Oh l'autre comment il m'a claqué la porte au nez ! Putain, en plus il a fermé à clé ! Non mais y a rien à faire, moi j'attrape la poignée et je secoue la porte, j'suis hardcore moi !

- Mais... Alluce ! Mais ouvre-moi ! J'ai pas fait exprès !
- Ah oui c'est vrai, j'avais oublié que tu- CHAAATTE ! Que tu avais glissé et que comme par hasard tes poings étaient tombés sur ma tronche. Pardon, dans ma hâte, j'ai du mal comprendre la situation !
- Mais moi j'ai cru qu'tu m'insultais, aussi !
- COOOOOON !
- Tu vois tu recommences.


30.03.2196 ;

Bon, ben ça doit faire... Quoi, cinq ans que je vis chez Alluce ? Ouais, un truc comme ça. J'vous rassure, depuis le temps, il m'a pardonné ma petite... pulsion. Enfin il me parle toujours un peu froidement - probablement à cause de son TOC, sa maladie là, je sais plus comment ça s'appelle -, mais j'fais avec, puis il reste un gentil p'tit gars quand même. Ça fait du bien de voir quelqu'un d'honnête, de nos jours. Oui, je sais, en tant que mafioso je devrais pas dire ça, je rabaisse mes camarades, death to the infidels, blabla. Mais ce p'tit jeune homme aux cheveux verts est la preuve vivante qu'on peut être fidèle au Parrain et rester quelqu'un de droit et de gentil. Enfin. Heu. Fidèle au Parrain. Il ne semble pas avoir quelque chose contre lui, on va dire. Enfin il ne se manifeste pas.
Dans deux jours c'est son anniversaire. Enfin, dans deux nuits et un jour, vu qu'il est vingt-deux heures, truc comme ça. Allez j'vais voir s'il reste pas un petit fond de liqueur quelque part dans la cuisi- Ooh, mais si c'est pas mon cher tonton !

- Bah alors tonton, du mal à dormir ?
- Oui... J'ai pas vu le temps passer... Il est déjà majeur !


Bah alors tonton, t'es complètement bourré ?

- De quoi tu parles tonton ?
- De mon fils ! Ton cousin ! Alluce ! Tu te rends compte qu'après-demain, il sera... il sera majeur ?! Déjà ! Mon héritier ! Mon successeur ! Mon fiiiiils !
- Du calme tonton.
- Mais il n'est pas prêt ! Il a sûrement jamais vu une pute de sa vie ! Comment tu veux qu'il reprenne mes affaires, ce pauv' p'tit gars ! Il voudra sûrement même pas s'engager au service du grand P...


Du grand prout lol. Allez savoir pourquoi, tonton n'a jamais osé prononcer le mot "Parrain" en pleine nuit. Donc non, ce n'est pas une allusion aux flatulences mais au boss de fin, en fait. Hélas. "Pour l'instant", j'aimerais dire.

- Si tu sens qu'il est pas prêt pour prendre ta suite dès demain, laisse-lui encore une année pendant laquelle tu l'initieras !
- Mais s'il veut pas rejoindre le gran-
- Je m'occuperai de ça, t'inquiète pas.
- C'est vrai ?
- Mais oui !
- Oh, merci, je-
- S'il-te-plaît pas de câlin tonton, tu sais bien que mon père me gronde quand je sens l'alcool.


En fait non. Mais il pue. Donc pas de câlin tonton. Bref, il se lève et dit qu'il va aller se coucher. J'lui fais un petit geste de la main, par politesse. Puis j'regarde mon verre. Puis j'le regarde partir. Mon verre. Il part. Mon verre. Il se cogne à un meuble. Mon verre. Il est parti.
Putain mais dans quelle galère je me suis mis.
Convaincre le tonton bourré, ça c'était pas dur. Carrément trop facile, même. Mais. Maintenant je dois convaincre Alluce de rejoindre la Mafia. Et la Mafia d'accepter Alluce. Normalement, vu qu'il a été à l'École et qu'il vient d'une famille de mafiosi - certes pas très réputée mais une famille de mafiosi quand même - ça devrait pas être dur. Mais vous le voyez, vous, mon fragile petit gars en chemise à cœurs dans la Mafia ? Armé ? Prêt à tuer ? Vous l'imaginez faire ça ? Guuuuh, il aura du sang sur les maaaaains. Noooon. C'est trop pour son petit cœur, je peux pas lui faire ça. Oh, il est réveillé ?

- Ben alors, faut dormir la nuit !
- ...


Ah, j'aime pas quand il me regarde comme ça sans rien dire, ça me stresse.
Bon allez, faut que je me mette en mode Grand Convainqueur. Ça se dit ça, convainqueur ? Ouais nan j'pense pas. Tant pis. Mais là faut le convaincre. Faut qu'il accepte.
J'vais y arriver.
J'peux le faire.
Si j'le convainque (... putain sérieux mais C'EST QUOI CE VERBE DE MALADE TROP DUR À CONJUGUER), on pourra y arriver ! Et on travaillera ensemble, et tout !


16.04.2197 ;

Bon ben heu voilà. Je. Je suis un proxénète maintenant. Je dois m'occuper de ces gens qu'on appelle prostitués. Puis j'me rends compte que pendant toute l'année où mon père a fait genre j'étais son apprenti, il m'a rien appris en fait. Enfin heu. Oké je sais comment le business marche, mais ça me sert à rien. Sérieux, je. Je fais quoi avec ? On m'a dit de les essayer je l'ai fait, on m'a dit de faire le dur je l'ai fait enfin j'ai fait de mon mieux, on m'a dit d'en acheter un ou deux je l'ai fait. D'ailleurs là je vais chercher l'un d'entre eux, un p'tit blond avec des... des petits cheveux heu blonds aussi. Avec un nom biblique mignon.
Mais sérieux je vais en faire quoi moi ? Puis, vous imaginez s'il aime pas les yaourts ? Ou s'il est méchant ? Oui non, parce que vu qu'on m'a dit de pas être gentil avec mes heu employés je le suis pas, mais du coup ils le sont pas non plus. Mais ça me frustre grave les gens méchants ! Ils me regardent avec leur air méchant et puis ils me parlent avec des mots méchants et ça déchaîne ma coprolalie et je suis obligé de retenir ma respiration et vu que je retiens ma respiration ben j'accumule de l'air, et vu que c'est plus fort que moi ben quand je lâche tout et que je crie un gros mot je le crie encore plus fort et ils le prennent pour eux et ils me regardent avec un air encore plus méchant et AAAAAAAAH ! J'aime pas ça.
Tiens, voilà le marchand de gens. Oui bon désolé je sais pas comment son métier s'appelle, hein, et si vous êtes pas contents ben vous avez qu'à raconter à ma place, ça me fera des vacances et j'irai prendre un milkshake. Oh, le petit blond a l'air tout... tout blond, et tout blondement heu. triste ? Je sais pas je m'y connais pas en blonds. Allez j'le ramène à la maison. Putain, j'sais pas quoi lui dire, j'ai jamais su parler aux blonds. Enfin j'ai jamais su parler tout court en fait. Oui mais les blonds ils ont... ils ont une aura de blondeur qui fait que ça passe pas mieux, quoi...
Bon je le ramène à la maison. Non parce que heu. Mais me regardez pas comme ça ! Qu'est-ce que vous voulez que j'en fasse, moi ?
J'vais pas non plus le faire dormir dans les égouts...


30.01.2200 ;

J'aurais dû. Putain, j'aurais dû. J'aurais dû j'aurais dû j'aurais dû.

Mais quel con.

J'aurais dû le faire dormir dehors. J'aurais dû ne jamais l'acheter. J'aurais dû ne jamais accepter de faire ce métier. J'aurais dû ne jamais accepter de rejoindre la mafia. J'AURAIS DÛ FAIRE FLEURISTE, VOILÀ. Non. Non, non, non. Ça va recommencer. Je dois pas regretter. Non, c'est fini tout ça. J'dois pas me poser de questions. J'dois pas regretter. C'est fini. Fini fini fini.
Puis c'est pas moi le fautif ; c'est lui.

C'est lui et sa tignasse blonde, c'est lui et ses grands yeux trop bleus, c'est lui et ses lèvres douces, c'est lui et son petit corps fragile, c'est lui et sa putain de naïveté. C'est tout lui. C'est tout de sa faute. C'est lui qui me rend comme ça. C'est lui qui me rend détestable. C'est lui. C'est lui et personne d'autre.

Bonjour, je m'appelle Alluce Mancini, nom de code Green Lantern, vingt-deux ans et demi, je travaille pour la mafia et suis proxénète à mon compte depuis à peu près trois ans, j'y pige à moitié rien mais fais ce qu'on me dit depuis à peu près trois ans, je me bats avec des couteaux, j'ai quatre cent cinquante-trois meurtres de limaces à mon compte, des milliers de bouteilles de lait englouties, des centaines de jeux de mots sur mon prénom débile, des dizaines de cuillères jetées dans la poubelle à la place du pot de yaourt qui se retrouve dans le lavabo, et un jouet.
Un seul.
Et oh comme je l'aime,
oh comme je le hais,
oh comme je le veux.

Oh comme il est mien.




Be prepaaaaared ♫


Votre pseudo : FLASH GORDON (ou Batman si ça vous parle mieux. enfin non shut up ici je suis FLASH GORDON)
Age, sexe : Née au cours du Big Bang. Seulement avec les bébés morts.
Avatar de votre personnage : FLASH GORDON (N, de Pokémon.)
Comment avez-vous connu le forum ? La fondatrice elle a dit que j'aurai le droit de dire que je suis Flash Gordon ♥ JE SUIS FLASH GORDON, RESPEKT ME (et puis il y a aussi Sheina qui m'a donné envie, muhu.)
Qu'aimez-vous/Détestez-vous dedans ? FLASH GORDON
Autres ? FLASH GORDO- ah tiens non. (Code ok par Massimo)


Dernière édition par Alluce Mancini le Lun 31 Jan - 12:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Allesandreli

avatar

[ MULTI-FONCTION ]
{ ~ Oh, un sachet blanc, du sucre! ♥ ~ }


Messages : 244
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 26
Localisation : Lost
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Sam 18 Déc - 8:31

Bonjour ;

Où en est la fiche ?

______________________________________________________


Elle le suivrait jusqu'en enfer
Et même l'enfer c'est pas grand chose
À côté d'être seule sur terre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pompei Contini

avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 23
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Sam 18 Déc - 11:19

    Elle avance à la vitesse fulgurante d'un escargot paralysé ! DZIOOOUUM ! (Attention ça décoiffe grave par ici !)

    Non, heu, plus sérieusement, heu, je m'excuse de mon retard madame Line. Disons que j'ai commencé Alluce juste avant une période de grand vide (ce qui était un geste très intelligent, oui, je sais.) et... Et voilà, le délai s'en trouve *HEM* un petit peu dépassé *HEM*
    Ceci-dit, je vais essayer de me reprendre et de la finir avant 2011 !
    Promis juré sur la vie d'ma mère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Allesandreli

avatar

[ MULTI-FONCTION ]
{ ~ Oh, un sachet blanc, du sucre! ♥ ~ }


Messages : 244
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 26
Localisation : Lost
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Dim 19 Déc - 0:11

Merci de répondre !

Je te laisse la finir tranquillement dans ce cas, courage ! :3

______________________________________________________


Elle le suivrait jusqu'en enfer
Et même l'enfer c'est pas grand chose
À côté d'être seule sur terre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pompei Contini

avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 23
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Lun 31 Jan - 12:10

    MADEMOISELLE LINE, MADEMOISELLE AUDY, MADEMOISELLE MASSIMO (... ça sonne étrangement bien) REGARDEZ J'AI RÉUSSI J'AI FINI PILE POIL LE PREMIER février.
    ...
    ...
    ...
    FFFFFFFFFFFFFFFFFFFUUUUUUUUUUUUUUUUUU--

    Bref. Je m'excuse de ce retard genre. Honteux. Sincèrement, je m'excuse mais vraiment, c'est pas une marque de respect, puis heu je veux dire c'est pas gentil et tout. J'espère que vous me pardonnerez. J'espère que vous me pardonnerez aussi la qualité bien maigre de ce pourquoi j'ai tellement fait attendre, j'ai un peu bâclé, et c'est fort possible que je me sois embrouillée donc je m'en remets à vous si quelque chose ne va pas.

    Bisous sur vous toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Allesandreli

avatar

[ MULTI-FONCTION ]
{ ~ Oh, un sachet blanc, du sucre! ♥ ~ }


Messages : 244
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 26
Localisation : Lost
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   Dim 13 Fév - 5:47

Pardon du retard !

Mais hiiiii Alluce ALLUCE, ALLUCE comment je kiffe ce perso, vazy je t'aime.

validé ~> Soci del diavolo

______________________________________________________


Elle le suivrait jusqu'en enfer
Et même l'enfer c'est pas grand chose
À côté d'être seule sur terre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.   

Revenir en haut Aller en bas
 

GREEN LANTERN - don't panic. just give him back his yogurt. now.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infam Industry :: 
To start as well as everyone
 :: Tell me who you are ! :: Fiches validées
-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit