AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !

Partagez | 
 

 Le Rosso Amaranto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Anonymous
Invité



MessageSujet: Le Rosso Amaranto   Mer 6 Oct - 10:18



Obscurité.

Cliquetis metallique, roulement de la molette.

Flamme. Faible lumière luttant vainement contre l'obscurité.

Grésillement du cigare rougeyant à la chaleur de la flamme.

Cliquetis métallique de nouveau, la lumière disparait.

Obscurité.

Obscurité.

***

"Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres." (J.P. Sartre)



***


Le Rosso Amaranto était un de ces nombreux, trop nombreux bordels de l'Ile de Murano. Comme chacun de ses congénères, il usait de mille lumières et lampions pour faire remarquer sa façade. Quelques hologrammes surgissaient de temps à autre des murs, parfaites reproductions des filles les plus courues du lupanar pour arriver à attirer le client, leur susurrant quelque promesse de plaisir inavouable, laissant les doigts des amateurs courir sur leur évanescente peau, les vallons gorgés d'espérances licencieuses.

Une réputation sulfureuse, rien de moins pour un bordel. Quelques rumeurs distillées à bon escient couraient sur certaines orgies ou régnaient la drogue, l'alcool, faisant naitre chez certains quelques fantasmes faciles à exploiter.
D'autres rumeurs couraient également sur la tenancière, laissant planer le mystère, l'envie, la jalousie.
Ancienne prostituée, il se disait qu'elle ne s'offrait qu'à très peu, tellement ses tarifs surpassaient l'entendement.
Et que ses rares apparitions laissaient dans une expectative concupiscente ceux qui posaient les yeux sur son corps. Elle dispensait des sourires courtois, des promesses fantasmagoriques à ses clients, laissant à ses filles, et aux quelques gigolos employés la mission d'assouvir ce qu'elle avait fait naitre.

Le mystère était entretenu soigneusement, sa consommation de cigare, ses gants portés en permanence, et le chien fidèle qui servait aux plus basses besognes du bordel, Sebastian, nourrissaient les rumeurs colportées chaque jour, chaque heure, chaque minute sur l'Ile de Murano, ou les réputations se faisaient et se défaisaient selon le bon vouloir du Parrain.

Mais la vie d'un bordel n'avait au final rien de trépidante. Les journées semblaient identiques aux précédentes, les mêmes rituels, les mêmes rires gras, les mêmes soupirs des clients assouvis. D'une outrageante banalité, la lie des vicissitudes humaines, les plus primitifs instincts qui s'épanouissaient un instant avant de retomber dans leur morne étouffement.

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Rosso Amaranto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infam Industry :: 
Corbeilles | HRPG
 ::  Corbeille RPG
-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit