AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !

Partagez | 
 

 Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante F. Alessandrini

avatar


Messages : 25
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 25


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog   Sam 18 Sep - 10:15

Identity


      Prénom(s) :Il s'appelle Dante Falco, il n'aime pas ce second prénom ainsi il n'y fait pas souvent référence.
      Nom :Alessandrini.
      Surnom :Il est connu sous les surnoms "Mad Dog" ou "le chien enragé" à cause de sa folie et sa fidélité pour le parrain.
      Date de Naissance et âge : Il est né le 15 Aout 2175 donc il a 25 ans actuellement.
      Groupe : Braccia Diritte
      Nationalité : Dante est un pur sang Italien
      Manie, habitude, tic : Dante est constamment en train de triturer un collier autour de cou. En fait c'est une chainette à laquelle on a mis un pendentif. Il est clair qu'il contient quelque chose mais seul Dante le sait et personne d'autre. Si vous tenez à votre vie, ne le touchez pas!

Come on ! Let me look at you…


    Dante possède un magnifique corps. Si vous l’apercevez brièvement vous vous direz qu’il doit être un mannequin ou une star montante dans le monde de la mode ou de la télévision. En effet il a hérité d’une paire de jambe droite et longue, ce qui lui pose souvent des problèmes car il ne trouve pas de pantalons à sa taille alors il doit constamment aller chez un tailleur pour du sur-mesure. Autre chose qui vous frapperez serait tout simplement sa taille : Généralement il dépasse beaucoup de monde avec son un mètre quatre-vingt neuf. Enfin même si vous vous attardez sur sa personne, lui il ne s’arrêtera pas et continuera sa route avec sa démarche fière, son arme accrochée à sa ceinture.

    La chance, ou la malchance, vous sourit et vous faites face à cet enragé de Dante ? Au premier abord il peut paraître sympathique et raffiné mais prenez garde à cet étrange lueur qui brille au fond de ses pupilles. Vous ne vous rendez pas compte mais Dante épie chacun de vos gestes et de vos expressions. Ses yeux marron vous fixent intensément et cherchent un point faible, une petite erreur qui vous serait fatale.
    Pendant tout l’entretien, ses doigts tripotent son collier au cou. C’est une petite chaînette en or qui porte un pendentif circulaire que vous pouvez ouvrir et fermer. Il ne quitte cet objet qu’un court instant pour boire un petit peu ou manger ou toute autre action nécessitant ses fins doigts. Curieux, vous l’interrogez sur ce collier. Aussitôt son air calme disparaît pour des traits plus durs et plus effrayants. De sa voix grave il élucidera la question et amènera un autre sujet sur le tapis.

    Vous racontez une blague, un sourire carnassier s’étire sur ses lèvres. Vous croyez avoir réussi votre piteuse blague et vous continuez. Finalement il rit. Son rire est assez discret et si l’on doit le traduire en onomatopée, on écrira un « hunhunhun ». Racontez ceci aux voisins de Dante, ils n’en croiront pas leurs oreilles car eux ils sont habitués au rire démoniaque, sorti tout droit d’un film d’horreur, l’énorme et le classique « HAHAHAHAHA » des fous.
    Enfin vous vous sentez dans l’obligation de donner votre avis sur le parrain et vous le critiquez. La seconde même où vous prononcez ces fatals mots, le poing de Dante s’écrase sur la table avec force, renversant le contenu des verres et ayant fait sursauter les couverts. Selon ses victimes, qui ont connus ce poing, ils diront qu’il est lourd et puissant malgré ce physique délicat qui ne le laisse pas paraître.

    Autres détails qui peuvent vous frapper: son odeur. Dante se parfume bien mais il sent également le tabac froid. Il ne faut pas être Sherlock Holmes pour comprendre que monsieur fume.
    Sinon il s'habille selon les circonstances. S'il doit aller à une soirée très chique, il porte volontiers un armani ou autres marques de luxes, ses cheveux bruns bien lissés et les chaussures bien cirées. Autrement il s'habille souvent d'un simple jean, un chemisier repassé et propre, et il n'oublie jamais un blouson ou un gilet afin de cacher sa petite arme, d'avoir à porter de main ses clopes disposées dans une porte-cigarette en argent et son briquet-zip brillant.
    Enfin sous ses chemisiers, des petites cicatrices viennent tâcher ce corps.




Wanna' understand you, my friend...


    Dante est un chien enragé dont le seul but est de mordre et faire souffrir les personnes qu’il rencontre. En effet l’insatiable Dante, l’homme qu’on satisfait difficilement, ne trouve son bonheur qu’à travers vos cris de souffrances physiques ou morales. Quand il vous épie avec attention, ne croyez pas qu’il vous trouve très séduisant, en fait il pense aux différentes tortures qu’il pourra vous pratiquer à cet instant-même. Vous êtes dans un restaurant, il se dira seulement que les couteaux ou les fourchettes ne sont pas suffisamment aiguisés pour traverser votre moelleuse chaire. Vous ne riez pas assez, il s’arrangera pour marquer un sourire permanent et définitif sur votre visage. Vous l’aurez compris, Dante est un sadique, un fou qu’il faut incarcérer d’urgence dans l’une des cellules les plus protégées d’un asile psychiatrique. Dites ce que vous voudrez, soyez le plus purs des anges, sa soif du sang et de la violence n’en sera pas apaisée au contraire pervertir cette personne ne lui apportera que plus de plaisir et d’excitation.

    Pourtant ce chien fou a bien un maître à qui il obéit aveuglement et sans poser de question : le Parrain. Il est bien le seul à pouvoir manipuler et contrôler Dante sans se fatiguer et sans se blesser. Ses désirs sont des ordres pour Dante et il s’empressera de satisfaire cette personne. Même ses idées sont influencées par celles du Parrain.
    Le Parrain déteste les homosexuels alors Dante sera un fervent homophobe. Le Parrain ne supporte pas les Grecs et bien Dante s’arrangera pour que leurs vies soient un enfer et qu’ils regrettent leurs venues au monde. Le Parrain adore une personne, Dante l’adora également et fera en sorte que cette personne ait une vie de roi. Le Parrain lui ordonne de changer d’identité, il le fera sans broncher et sans poser de question. Dante se tuerait même si se sont les ordres… une brave bêbête.
    Vous direz que Dante doit être amoureux de cet être mystérieux, ce n’est pas vraiment le cas. C’est une toute autre relation, complexe et ambigüe. Il a toujours grandi dans l’optique que le Parrain c’est la loi absolue, qu’il est imbattable, qu’il est le meilleur … etc… Ainsi pour Dante, le parrain est un idole, un Dieu, un être à part et au dessus de tous. Alors il ne peut pas admettre qu’il puisse « être amoureux », ce serait un affront pour le Parrain. En fait Dante est seulement très, très, très respectueux envers cette personne.
    A part le Parrain et sa famille, il ne respecte presque personne.

    En parlant d’amour, il a sérieusement aimé une personne autrefois dans sa jeunesse. Cette fille avait été toute sa vie, son second amour, une autre raison de vivre. Elle était aussi folle que lui et elle excitait d'avantage les pulsions meurtrières de Dante. Ce dernier l’avait aimé avec passion et il s’était révélé possessif et jaloux mais cela n’avait pas dérangé la fille en question. Malheureusement elle mourut. Sa mort fut un coup de massue pour Dante et il atteignit définitivement le dernier degré de la folie. Encore aujourd’hui il lui arrive de délirer et d’hurler le nom de cette fille, de la croire encore vivante, de parler au portrait de cette dernière. Cette mort le rendit d’avantage insensible, plus sauvage et plus brutal.

    En plus de sa folie, Dante est pourvu d’une grande intelligence. N’oubliez pas qu’il est le bras droit du parrain, il faut donc avoir une certaine qualification à part être fidèle et obéissant. Il est du genre à comprendre rapidement une situation et il ne se laisse pas manipuler facilement, le Parrain excepté. C’est plutôt lui qui cherchera à vous manipuler et si vous avez un quelconque intérêt à ses yeux, il s’adaptera par conséquent en étant agréable. Effectivement monsieur est un bon acteur, ce qui le rend encore plus dangereux. Enfin cette catégorie de personne est très rare !

    Focalisons-nous maintenant sur ses goûts. Dante a comme vice les clopes. Au grand malheur de ses poumons, il fume souvent mais il n’a pas encore atteint le paquet par jour. Pour l’instant il engloutit cinq clopes par jour.
    Il est également maniaque avec ses pistolets, c’est-à-dire qu’il les nettoie soigneusement chaque soir, les recharge et dort même avec en les mettant sous sa couette. Faites donc attention quand vous le réveiller !
    D’ailleurs le matin est un moment clé de la journée. Il doit se réveiller à son rythme, sans être brusqué et sans le fâcher. En effet s’il se lève du pied gauche le matin, il vaut mieux l’éviter de la journée et faire attention de ne commettre aucune bavure.

    Il y a encore tellement de chose à dire sur ses goûts, ses préférences, ce qui l’agace, l’amuse…etc… qu’il serait impossible de tout détailler là maintenant. A vous de découvrir ses autres facettes.


Let me K I L L you ♥


    Spécialité
    :Les pistolets sont les armes les plus vieux au monde mais c'est bien là que Dante excelle comme un chef!
    Armes qu'il possède : Ses armes à feux par exemple, généralement il les recharge avec des balles contenants un poison paralysant. Ainsi vous ne mourrez pas sous le coup... il préfère s'octroyer le plaisir de vous tuer dans la torture. Il porte toujours deux ou trois poignards dispersés un peu partout autour de son corps.
    Ses conditions d'entrée dans la Mafia. : Sa famille faisait déjà partie de la mafia. Elle protégeait même le Parrain. Dante n'a fait que reprendre, fièrement, le flambeau familiale.

Tell me who you are...


    Le premier enfant est toujours la première expérience, la première merveille dans un couple, la cristallisation de leur union et de leurs amours. Alfonso et Paola s’aimaient réellement et même si ce n’était qu’un mariage arrangé à la base, ils ont pu s’entendre et découvrir des centres d’intérêts communs. Ainsi après trois ans de mariage ils se décidèrent à faire un petit enfant afin de changer leur quotidien et découvrir cette chose fragile, l’éduquer. Dante naquit donc le 15 aout 2175 avec une cuillère en or dans sa bouche de bambin. Ce n’est qu’une image bien évidemment, cette cuillère d’or symbolise seulement la richesse de la famille Alessandrini. Ses parents étaient proches du parrain de cette époque et le protégeaient au péril de leur propre vie. Par conséquent au fil du temps, ils se sont fait un nom dans ce milieu et ont étendu leurs domaines d’influences mais également le nombre d’ennemis, d’envieux.

    Il était tout naturel que Dante grandisse dans cette atmosphère malsaine entre les complots, les coups de feu, les morts brutales et subites d’un proche. L’enfant n’était pas effrayé face à un cadavre et il regardait les films d’horreur sans sourciller, il préférait d’avantage en rire devant la stupidité et le ridicule de la scène ou de la sauce ketchup qui devait imiter le sang. Quelque fois, il simulait ces morts-là en se barbouillant de sauce, déchirant ses tenues et préparant la scène en question allant jusqu’à casser des œuvres d’art d’une valeur inestimable. Un rare Picasso qui a pu survivre dans cette Venise se retrouve soudain gribouillé au marqueur. Dorénavant ce n’était rien d’autre qu’un tableau rempli de chiffres mathématiques incompréhensibles. Un vase de la Chine datant de plusieurs siècles n’est rien d’autre qu’un tas de débris parce que monsieur s’était énervé.
    Il était colérique et maitrisait très mal sa violence, d’ailleurs il n’était pas étonné de le retrouver tout amoché à la sortie de l’école. Il avait la sale manie de se battre et de chercher constamment plus fort que soi. Effectivement au lieu de s’amuser dans le bac à sable dans sa maternelle ou encore à jouer à loup avec des camarades de classes, il préférait faire régner sa propre loi avec son arme en plastique en main. Normalement il est interdit de ramener de tels objets afin de ne pas faire peur à qui que se soit mais Dante se croyait supérieur à ses lois et le ramena, caché dans son petit sac à dos. Pendant la récrée, il la pointait sur ses camarades en débitant des citations de guerres prononçaient par de grands conquérants et tyrans. Ces quelques phrases, intelligible pour les autres, étaient prononcées avec violence et sonnaient comme une menace. Il était impératif qu’ils suivent Dante à la lettre s’ils ne voulaient pas se prendre des coups parce que ce jeune garçon avait battu tous les grands. Des fillettes avaient essayé dans un premier temps de le dénoncer au maître ou maîtresse, malheureusement Dante abandonnait sa cape de tyran pour celle du martyr. Il jouait si bien son rôle que jamais ses professeurs ne crurent voir en lui une quelconque violence dans ses yeux si purs … en apparence. Au final c’était les dénonciatrices qui se prenaient la punition. Dante se révélait assez intelligent, sachant où se posait et comment agir. Mister camouflage !
    Pourtant peu de temps après, les parents se plaignirent à tour de rôle puis collectivement. Alfonso et Paola furent convoqués et informés des plaintes contraire aux actes de Dante à priori. Ils n’écoutèrent pas et retirèrent leur enfant de l’école pensant que ce n’était que des idioties débitées par des enfants sans cervelle. Ils optèrent pour un professeur particulier, Lucien, qui les suivraient où qu’ils aillent. En effet dorénavant Dante allait suivre sa famille dans leur déplacement pour protéger le parrain. Entre temps chaque jour, chaque soir on lui assénait les principes de ce monde où il devait évoluer, du respect qu’il devait au parrain. Un bourrage de crâne s’opérait sur Dante et il assimilait naïvement tout ce qu’on lui disait. Mais il n’était pas féru du parrain encore.
    Malheureusement il s’ennuyait vite de ces déplacements et demandait à rentrer tous les jours. Impatients et n’ayant pas le temps, ses parents l’envoyèrent avec Lucien à la demeure principale de la famille. Dante préférait être cajolé par des domestiques que d’être traîné comme une vieille chaussette aux quatre coins du monde. Les domestiques avaient reçus comme ordre de fournir à la famille un rapport détaillé des journées de leur fils. Selon ses honnêtes gens, il était « sage comme une image » ou encore « un bon jeune maître toujours à proposer son aide, un adorable guguce ! ». Les pauvres étourdis ne remarquaient pas le couteau de cuisine volé par les soins de « cet amoureux de la nature » et mit dans le sac de ballade. Ce n’était qu’une arme qui allait servir à ses chasses et tortures futures. Il déchiquetait les petites créatures pour étudier les diverses façons de tuer lentement comme dans les films, comme le faisaient les hommes de ses parents dans l’une des caves à un type en sang attaché à sa chaise ou à un bout de corde suspendu au plafond. Un jour un des domestiques eut la bonne idée de le suivre et quand il vit les étranges agissements de Dante, il en fit part tout de suite au parent de ce dernier.
    Au retour, Dante comprit que ces calmes instants de dictature avaient pris fin parce qu’il y avait une agitation nouvelle et on le toisa avec dégoûts.

    A partir de ces huit ans, il connut un nombre incalculable de psychologue mais les séances étaient à chaque fois unique. Effectivement à la fin de la première séance, les psychologues refusaient de le reprendre et le bannissaient de leur cabinet à vie. Lucien n’insistait pas en voyant le visage blême de l’un, le visage rouge de colère de l’autre ou encore ceux qui étaient larmoyants. Sa famille essaya de l’aider, sa sœurette de deux ans avait le don de l’agacer avec ces pleurs et piaillements. Leurs liens s’effritaient de jours en jours et très vite on l’envoya dans une des demeures secondaires, c’est-à-dire un simple appartement avec deux pièces. Bien entendu Lucien le suivait toujours comme son ombre. Si on la voyait loin aussi loin de la famille c’était par peur qu’il blesse sa petite sœur sous ces accès de colère.


    Même s'il n'habitait plus avec ses parents, qu'ils lui rendaient visites une fois par mois ou tout simplement une fois tous les quatre mois, il devait suivre leur désir et obéir à leurs ordres, autrement ces ressources économiques et sa liberté seraient privées. Effectivement il devait aussi se faire un nom et ne pas se faire tuer en moins d'une seconde une fois séparée des Alessandrini. Ainsi il s'entraînait et devint un véritable virtuose des armes à feu. A neuf ans il pouvait tirer sans rater sa cible, à onze ans il pouvait tirer avec deux armes simultanément ou encore se la jouer cow-bow en jonglant avec plusieurs armes à la fois tout en tirant quelques coups. Il ratait rarement sa cible.

    Un jour parmi tant d'autre, une réunion parmi tant d'autre, il rencontra le nouveau parrain, successeur de l'autre vieux. Dante s'attendait à un gosse de riche pourrie-gâté, intolérable qu'il voudrait éviscérer sur l'instant s'il le pouvait mais ce ne fut pas le cas. Les quelques mots de ce parrain, ces idées, son "programme" l'intéressait. Sa croyance comme quoi le parrain était l'ultime loi, l'idole à suivre, s'affermissait dès cet instant. Motivé, il s'exerça encore plus à maitriser ses armes et à fortifier son corps à travers divers combats, vols ... Il désirait protéger ce nouveau parrain, il désirait monter les échelons pour pouvoir être à la place de ses parents et assumer ainsi un rôle de garde de corps, de bras droit. Sans sourciller il obéissait gentiment et docilement aux ordres, se rebellait envers ses parents s'il le fallait, se jeter dans une tanières de loups affamés qui n'en voulaient qu'à sa peau à cause de ses origines familiales. Il n'hésitait pas à braver le pire, à enfreindre ses règles personnelles pour son parrain.
    A quinze ans ce fut le coup d'Etat. Même quand il l'évoquera, il tremblera d'excitation en repensant à toutes ces visages effrayés qui lui suppliaient de les laisser en vie, qu'il avait tué froidement après une bonne séance de tortures. Il avait mis en pratique tous ces fantasmes de sadiques, de fous. Il était allé doucement afin de satisfaire ses pulsions violentes. Un nouveau gouvernement était mis en place, au centre le parrain et autour de lui gravissait des bras droits. Il en faisait partie et loin d'être solidaire avec les autres, il les haïssait. Si le parrain souriait pour eux, il était pris d'un accès de jalousie et détestait ce bras droit pour son bon boulot mais il ne le montre pas et se contient. Paradoxe, il les déteste encore plus si le parrain en est mécontent de leur incapacité. Où que l'on regarde, il haït tous ce qui sont proches du parrain, beaucoup trop parce que monsieur est jaloux. Une fois qu'il s'attache à vous, il ne vous lâche plus facilement. Fort heureusement c'est difficile qu'il adore une personne au premier regard.
    Sa spécialité au sein de ce "gouvernement" serait de retirer des informations. Il utilise sans peine la manière violente au point de faire croire à ses victimes que 2+2=5. Soutirer de l'argent aussi, sinon il a également un carnet d'adresse rempli de détraqués comme lui qui ont généralement de bons tuyaux à fournir sur un claquement de doigt de ce jeune homme. A quinze ans il était aussi connu que ses parents.
    Ses journées étaient donc entièrement consacrées à traquer les ennemis du parrain, à trouver les taupes dans l'organisation, à apporter de l'ordre ou à flairer des indices ici et là tel un chien cherchant son morceau de pain pour survivre.

    A dix sept ans, il était un véritable "homme d'affaire". Il avait des actions importantes dans des entreprises qui apportaient gros, plusieurs restaurants de la ville lui appartenaient, quelques logements qu'il faisait louer... bref du capital de gauche à droite, assez pour vivre aisément à priori.
    Un soir il assista à un concerto de piano accompagné du parrain et de plusieurs hommes pour une des réunions où il devait rendre des comptes des différents domaines et Dante devait confirmer si oui ou non ils mentaient, car il tenait bien les comptes et avec énormément de soin. Ces affaires finies sans encombres dans une salle, ils s'assirent donc dans un des balcons afin d'écouter cette pianiste si vantée. Une Française du nom de Jessica Lebois. Ce nom de famille était si banale pour lui. Il s'était amusé à apprendre plusieurs langues en croyant que cela sera utile au parrain. Il connait donc l'italien évidemment, le français, l'anglais, le grec et le russe.
    La pianiste s'avança sur scène avec grâce, s'assit après avoir rejeté en arrière soigneusement ses longs cheveux blonds. Elle était vraiment magnifique et Dante la trouvait séduisante. Elle avait réussi à capter son regard, son air de piano résonnait dans les oreilles du jeune homme mélodieusement et son sourire lui plaisait. A la fin de ce récital, tout le monde se leva et sortit de cette grande pièce. Dante suivit le parrain mais demanda à un fleuriste du coin d'envoyer un bouquet à la jeune femme. Elle lui renvoya une carte de remerciement quelques jours plus tard et ils entretenue une relation par mail. ils se découvrirent des points communs et étaient d'accord pour plusieurs choses. Quelques semaines plus tard, ils se voyaient ensemble publiquement sans que Dante craigne qui que se soit. L'information comme quoi Mad Dog aurait un talon d'Achille se répandit dans les rues comme de la traînée de poudre.
    Dante aimait de plus en plus cette fille et elle aussi. c'est bizarre à dire mais il aimait réellement et ne pensait pas un instant à une manière de la tuer de la manière la plus sanglante, cette idée le répugnait même. Il se montrait "gentil" et "agréable"... réellement et non pour du jeu.
    Un an plus tard ils se décidèrent à se fiancer. Jessica n'était pas au courant de la profession de son petit ami et croyait naïvement qu'il n'était qu'un actionnaire parmi tant d'autres. Pour célébrer leurs fiançailles elle avait acheté un petit pendentif où l'on pouvait mettre une photo. Dante en mis une effectivement mais il demanda aussi une mèche de cheveux de sa fiancée. elle accepta encore naïvement sans chercher à savoir pourquoi? Au fait, ne trouvait-elle pas étrange que tous ces admirateurs se retrouvaient morts dès qu'ils l'approchaient ? Qu'ils disparaissent mystérieusement sans aucune nouvelle? En peu de temps elle fut considérée comme maudite et fit rapidement la Une des journaux.

    Qui dit Une des journaux, dit curieux de tous parts. En peu de temps elle se retrouvait harcelée par des déprimés qui ne voulaient que mourir ou au contraire des lettres passionnées d'hommes ou femmes ayant découvert son talent hors pair. Toutes ces lettres n'excitaient que la jalousie et la violence de Dante. Dorénavant il était normal d'entendre cet homme lui hurlait dessus, l'enfermer dans une pièce sans nourriture ou encore en la nourrissant qu'une fois par jour environ, qu'il aille faire quelques combats clandestins. Ils ne voulaient pas qu'on la voit, qu'on l'admire. Il voulait être le seul.
    Finalement il péta les plombs, il s'en rendait compte et demanda un portrait de sa bien aimée afin de ne pas l'approcher de peur de la blesser. Un peintre resta pantois devant l'air maladive de la jeune fille mais ne dit rien car il ne fallait pas froisser Mad Dog. Le portrait finit, il disparut dans la nature et n'ouvrit pas la bouche au sujet de cette pianiste. Il disait seulement qu'ils vivaient heureux et non que Dante tuait à petit feu cette fille.
    Jessica n'était pas solide de consistance et elle tomba malade à de nombreuses reprises et successivement. Les médecins se succédaient à l'allure des maladies mais leurs verdicts étaient la même "la mort". Apparemment elle était déjà malade à la base et cette maladie prenait de l'ampleur en affaiblissant et en détruisant toutes ses barrières.

    - Falco... Je veux ...
    - Tu n'auras rien ! Tais-toi et guéris!

    Brutale? Il l'était. Dante s'exprimait mal quand il se sentait mal, stressé et utilisait inconsciemment la violence. Elle insistait, il s'énervait encore plus. Ses armes jonglaient nerveusement entre ses deux mains.

    - J'ai mal Falco... aide moi... Falco, dit-elel d'une voix suppliante. Je vais mourir n'est-ce-pas? Tu ne veux pas me tuer avant que je ne souffre? Falco veux-tu que je souffre?
    - Non... TAIS TOI MERDE!
    - S'il te plait, un coup, un seul et je pourrais enfin me libérer. Je ne te quitterais jamais Falco, par pitié je veux mourir. Je n'en peux plus de cette situation.

    Elle se leva chancelante de son lit et s'approcha de Dante doucement. Il était avachi sur sa chaise, épuisé, les yeux clos à essayer de trouver un peu de repos. Il sursauta au contact de la main froide de Jessica et réagit au quart de tour en pointant ses armes sur le front de la jeune fille. Une vielle manie qu'il n'arrivera pas à vaincre, Jessica s'y était attendue et profita de l'instant de torpeur pour presser ses pouces sur les index de Dante. Les coups partirent, elle s'effondra, Dante resta immobile. Les infirmiers coururent à la hâte pour savoir ce qui se passait et quand ils virent la scène ils ne dirent rien. Ils ramassèrent le corps inerte et ne touchèrent pas à Dante. Il ne disait rien et fixait d'un air hébété la fenêtre qui lui faisait face ou encore le lit qui avait due essuyer des gouttelettes de sang et la flaque rougeâtre sur le sol. Ses mains tremblaient et il avait du mal à croire qu'il ait été si stupide.

    Le lendemain l'enterrement eu lieu. Il s'y présenta aussi blanc qu'un fantôme et resta trois heures après la fin de la cérémonie. Soudain un rire s'échappa de sa gorge, un rire qui vous donnerait des frissons retentit dans ce cimetière.

    - Tu n'es pas morte, tu vis toujours ma Jessica. Tu n'appartiens qu'à moi et personne ne pourra t'enlever de mes côtés sans mon autorisation.

    Avec un autre rire similaire à la première, il s'éloigna du cimetière.



And... you?


      Votre pseudo : Kyooki
      Age, sexe : F
      Avatar de votre personnage : Ligth Yagami de Death Note
      Comment avez-vous connu le forum ? Par partenariat
      Qu'aimez-vous/Détestez-vous dedans ? Le design me plait beaucoup et cet aspect mafieux m'intéresse également. La touche de futurisme offre encore plus de possibilités lors de Rp ou d'idées loufoques !
      Autres ? C'est bien la première fois que je joue un personnage pareil.... il me fait carrement peur quelque fois >.<. Sinon voilà voilou ce que vous désiriez [Plop by Dimi.].


Dernière édition par Dante F. Alessandrini le Mer 13 Oct - 9:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri A. Visconti

avatar

[ TUEUR A GAGES ]
{ ~The next Einstein ~ }


Messages : 380
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 25
Localisation : En train d'astiquer mes bébés ♥
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog   Lun 27 Sep - 23:44

Bienvenue sur le forum ! Pardonnes moi pour le retard avant de m'occuper de ta fich, il en fallait le temps ^^

Bon, tu incarnes bien Dante, tu as relativement bien compris son caractère pourtant bien complexe, et malgré notamment quelques problèmes de tournures de phrase qui gênent un peu la lecture et de quelques fautes d'orthographe, je pense que Dante peut t'être attribué.

[J'ai bien ris au « qui partait se balader dans la foret », « avec le couteau de cuisine » 8D ]

Fait tout de même très attention dans tes RP's à la conjugaison, des erreurs d'inattention je pense, qui pourraient être facilement corrigées avec une relecture.
Par exemple : «  affalait », à la fin. -> affallée.

Par contre, je voudrais que tu rajoute quelques lignes dans l'histoire sur les missions que le Parrain lui confie. Son rôle dans la Mafia, ce qu'il y fait, les réunions [ne joue pas d'autre bras droits, hein], ses relations avec les autres bras droits, toussa, dans le contexte de l'histoire... parce que tu n'évoques que sa relation avec Jessica et leur jalousie à l'excès.

Bref, rajoute quelques ligne dessus, et je te validerais avec plaisir.

______________________________________________________

Pumpkin head ~

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://audy-kun.livejournal.com/
    Dante F. Alessandrini

    avatar


    Messages : 25
    Date d'inscription : 28/06/2010
    Age : 25


    Police record ~
    ♥ Inventaire de poche ♥:
    ♥ Petites choses en plus ♥:
    ♥ Répondeur téléphonique ♥:

    MessageSujet: Re: Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog   Mar 28 Sep - 7:41

    Coucou! Je promets de remédier à tout ca le plus vite possible ! Je pense que je créerais une section supplémentaire parce que je ne sais pas trop comment introduire ces données dans l'histoire Fiou
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Dimitri A. Visconti

    avatar

    [ TUEUR A GAGES ]
    { ~The next Einstein ~ }


    Messages : 380
    Date d'inscription : 12/04/2010
    Age : 25
    Localisation : En train d'astiquer mes bébés ♥
    Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


    Police record ~
    ♥ Inventaire de poche ♥:
    ♥ Petites choses en plus ♥:
    ♥ Répondeur téléphonique ♥:

    MessageSujet: Re: Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog   Jeu 14 Oct - 4:34

    Bon eh bien, j'ai vu que tu avais rajouté quelques choses dans ton histoire, je t'avouerais que je n'ai pas tout cherché mais je te fais confiance.

    Validée, donc.

    Je t'envoies au plus vite un MP pour t'annoncer l'identité du Parrain.

    ______________________________________________________

    Pumpkin head ~

      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://audy-kun.livejournal.com/
      Contenu sponsorisé






      MessageSujet: Re: Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog   

      Revenir en haut Aller en bas
       

      Dante Falco Alessandrini ~ Mad Dog

      Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
      Page 1 sur 1

      Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
      Infam Industry :: 
      To start as well as everyone
       :: Tell me who you are ! :: Fiches validées
      -


      Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux vidéo | Autres MMORPG