AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !

Partagez | 
 

 Luciano Valente { F I N I <3 }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luciano Valente

avatar


Messages : 41
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 23
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Luciano Valente { F I N I <3 }   Ven 20 Aoû - 8:37

Identity


      Prénom(s) : Luciano
      Nom : Valente
      Surnom : Luss' / Luce
      Date de Naissance et âge : 20 avril » 29 ans 2171
      Nationalité : Italienne
      Groupe : Scappini dannati.
      Manie, habitude, tic : En fait, il adore la cannelle. Autant son odeur que son goût. Il raffole des pâtisseries à cette saveur, et il garde toujours sur lui quelques bonbons du genre. Et en y repensant, il en a presque toujours un à la bouche. Quel gamin ~
      Profession : Tueur à gage


Come on ! Let me look at you…


Eh bien pour commencer, il faut dire qu'il ne sort pas particulièrement du lot, ne vous attendez pas à un être très intéressant. En fait, dans le métier, mieux vaut se faire discret. Malgré tout, du haut de ses 185 cm et quelques poussières, il est tout de même assez imposant. Mais... De nos jours, quel homme pourrait vivre aussi vieux sans avoir une certaine carrure ? Et d'ailleurs, c'est dans toute son apparence générale qu'il est tout simplement classique. Des cheveux noirs, mi-longs, qu'il peigne vaguement le matin, et une peau pâle sans l'être trop. Tout d'un bel homme, ce qu'il y a de plus typique. Et pourtant, tout le monde a quelque chose qui le rend spécial. Pour sa part, ce n'est rien d'autre que ses yeux. C'est assez rare, cette couleur. Gris. Bien qu'ils se teintent parfois de vert, ils sont le plus souvent aussi obscurs et tristes que le ciel en plein orage. Sinon, il possède un visage aux traits assez sévères et durs, sans pourtant l'être trop. D'ailleurs, quelques fois, à bien l'observer, l'on peut trouver dans ce visage une certaine douceur. Comme s'il n'était pas acteur de cette macabre vie à Venise. Comme s'il ne faisait pas partie de ceux qui se battent chaque jour pour vivre, ou plutôt survivre dans cette horreur. Comme si lui aussi n'était pas enfermé dans cette ville sans avenir.

Voyons plus en détail maintenant. Une silhouette élancée, aux multiples marques. De belles grandes mains, faisant jalouser les artistes, et pourtant qui ne servent qu'à tuer. De belles lèvres, minces, qui ne demandent qu'à être embrassées, et une voix faible et grave, lascive, qui ne porte que peut d'intonation. Côté vestimentaire, Luciano reste toujours simple ; chemises, pantalons, jeans même, un t-shirt, peut l'importe vraiment. Il n,est jamais très habillé, mais garde une certaine classe. Par contre, malgré ses 29 ans et quelques, ses airs de dur et son insensibilité passagère, il lui arrive de paraitre plus enfantin, de par des manières précises. Il sourit, parfois. C'n'est pas un monstre. Et lorsqu'il le fait, c'est comme si tout le malheur disparaissait. Faisant quelques fois de petites mimiques enfantines, ça lui donne un certain charme. Malheureusement, il ne montre cette « partie de lui » qu'à peu de gens, était de nature solitaire. Les gens avec qui il couche, ceux qu'il revoit plus d'une fois, ou tout simplement la vendeuse de cette supérette qui lui a filé son paquet de clopes. Un peu tout le monde, finalement.
Il porte à l'oreille droite un anneau qu'il a depuis qu'il est adolescent. Aussi, il a un tatouage très peu apparent au cou, tout près de l'oreille, généralement à moitié caché par ses cheveux ; Il représente une sorte de code écrit en rouge vif d'environ un demi centimètre de haut par un et demi de large. Une série de chiffres ne signifiant rien à première vue. Certainement un des mystères qui plane autour de cet homme ~

Wanna' understand you, my friend...


En fait, il n’a, contrairement à bien d’autres, pas un caractère complexe. En fait, il faut l’avouer, il n’est pas compliqué en soit. Un être simple, qui gagne sa vie honnêtement dans l’Italie d’aujourd’hui. Plutôt stable, m’enfin, dans un monde où la stabilité est un mot très relatif, il n’a jamais vraiment eu de gros troubles. M’enfin, de ce qu’il se souvient. Son passé est secret. Il n’a pas vraiment de proches, donc personne pour lui poser d’ennuyantes questions sur cela. Mais s’il en avait, s’il avait des amis, une femme ou un homme dans sa vie, il n’en parlerait pas plus. D’horribles souvenirs le hantent, et d’ailleurs, c’est certainement ce qui fait qu’il ne s’attache pas facilement. Il ne garde généralement pas une relation plus longtemps qu’un seul soir ; Une seule nuit, ou une seule rencontre. Il ne se permet pas de s’attacher, se rendant coupable ensuite de tout malheur causé à cette personne qu’il aime. Car tout ceux qui ont été près de lui, quand il était plus jeune, sont morts. Ainsi, la conclusion la plus évidente était que c’était lui qui portait la poisse. Il est plutôt froid de nature, depuis plusieurs années. Il a un timbre de voix neutre, et contrôle bien sa colère. Il est relativement calme, en toute situation. Il évite les ennuis et ne demande au monde que d’être heureux. Oui, je sais, c’est quelque chose d’énorme, mais que voulez-vous, on a tous des rêves, non ?
Par contre, dès qu’il s’autorise de se rapprocher de quelqu’un, il peut se montrer plus… Sympathique ? Oui, c’est le mot. Contrairement aux apparences, vu son « métier » il n’est pas quelqu’un de naturellement violent. Il aime les choses sucrées, bois obligatoirement un café chaque matin, et après ça, tout va bien. Il n’a rien d’un mafieux, d’ailleurs, il n’en est pas un. Il est comme tout honnête citoyen qui tente de survivre. C’est comme ça qu’il voit les choses. C’est la seule manière de voir les choses, d’ailleurs. S’il les voyait autrement, que deviendrait-il ? Il serait triste, certainement. Mais là, sans vraiment être heureux, il n’est pas malheureux. Il survit, comme toute personne ici. Parce qu’il n’a pas le choix. Non, personne n’a le choix. Bref, comme je le disais, contrairement aux apparences, il n’a rien d’un méchant. Il est doux – même au lit – et ne veut pas volontairement tuer des gens. Simplement… Il sait utiliser une arme – qui ne le sait pas ? – et peut faire fit de ses émotions, quand il s’agit d’éliminer un Vénitien de trop. Il a laissé son cœur à une douce qui l’a quitté depuis longtemps déjà, alors depuis, que l’on ne lui parle pas de sentiments, de regrets, d’hésitation. Comme une pute le dirait, comme un escroc le dirait, ou comme n’importe quel acteur du mauvais côté, il ne fait que faire ce que tout homme digne de ce nom fait naturellement ; N’importe quoi pour un billet. Ou deux. Ou une bonne centaine, en fait !

Pour faire bref, il n’a pas grand défaut, si ce n’est cette délicatesse dans les mots qui lui manque. Car oui, bien qu’il ne soit pas méchant, oh non, il n’a pas été doté de tact à la naissance, et malheureusement, dès que quelque chose lui traverse l’esprit, il a tendance à le balancer sans trop y penser. Ça lui aura valu bien des coups de gueule, mais il sait se défendre, depuis. Sinon, que dire, l’addiction à tout ce qui a le gout de cannelle peut-elle être considérée comme un défaut ? Je crois bien que non. Que dire, il n’aime pas se battre. Lorsqu’il prend un contrat sur la tête de quelqu’un, il n’est jamais violent. Il ne tire aucun plaisir à faire le mal, mais je crois l’avoir dit plus haut, n’est-ce pas ? Une balle, rapidement placée, entre les deux yeux, et s’en est fini.

And me? And me?

    Ce qu'il pense précisément de la Mafia : Précisément ? Eh bien disons qu'il n'en a pas grande opinion. En fait, lors du coup d’état, il a été choqué. Il était plus jeune, mais il avait tout de même 19 ans, et il était, à cet âge, bien plus révolté. Mais depuis le temps, il n’est plus que blasé de toutes ces histoires de mafieux. Il a un certain respect pour celui que l’on appelle le Parain. Cet homme – ou cette femme ? – qui peut diriger aussi facilement tous ces gens. Qui peut décider qui vit et qui doit mourir. Qui joue à dieu comme bon lui semble. Oui, avoir du respect pour un être comme le parrain peut être étrange, mais logiquement, il a évolué depuis 10 ans dans ce monde là, il n’a pu que s’y faire. Malgré tout, il n’aimerait pas faire partie de la mafia. Il aime bien trop la simplicité, le calme, la facilité, en fait, pour en faire partie. Il ne peut imaginer ce que cela fait d’être toujours sur ses gardes, de toujours craindre de faire une erreur, de vivre dans ce monde criminel intense. Oui, il en est un, en quelque sorte. Il est un mafieux qui a choisi la vie facile.
    A t-il déjà eu affaire à la Mafia : Oui, quelques fois, en rapport à son métier. Un tueur à gages, c’est toujours pratique. Mais jamais de près. Il ne s’approche pas trop de ce monde qui ne ferait qu’une bouchée de lui. Il préfère rester à mi-chemin entre le citoyen et le mafieux. Ainsi, il a déjà exécuté un ou deux contrats pour des membres de l’organisation, sans pourtant jamais en ressentir de réelles conséquences. Depuis, il n’a plus vraiment de contact avec ces gens.


Tell me who you are...


Luciano est né dans une petite famille assez « mignonne ». Pour tout dire, en fait, il a été adopté par cette adorable petite famille. Son père et sa mère adoptifs n'étaient ni très riche, ni très pauvres. Sa mère s'occupait de lui, son seul enfant, comme un petit trésor qu'elle chérissait. Cette femme qui ne pouvait avoir d'enfants. Cette femme si bonne qui désirait offrir son amour à un enfant. Le rêve de toutes les femmes, non ? Son père, pour sa part, travaillait durement et gagnait bien sa vie. Il travaillait dans une manufacture d'armes à feu. Et ils étaient heureux, oui. M'enfin, jusqu'à ce que Luciano atteigne un certain âge. Les enfants vieillissent, et ne sont jamais aussi parfaits que leurs parents l'auraient voulu. Et il faut l'avouer, ce gosse n'avait rien d'un ange. Déjà à l'école, il n'avait jamais de belles notes. Il rendait sa mère malheureuse, elle qui désirait un enfant si merveilleux qu'on aurait pensé un ange. Mais les mauvaises notes, ça allait toujours. Par contre, en vieillissant, les bêtises s'accumulaient. Tout comme les visites chez le directeur ! Les « Madame Valente ? C'est à propos de votre fils Luciano ». À l'adolescence, il était passé maître dans l'art de sécher les cours. Dès cet âge, il n'aimait déjà pas la compagnie des autres. Il préférait aller se balader en ville. Malgré tout, il avait bien un ami, toujours prêt à fiche la merde avec lui. Comme deux frères, ces deux là. C'était d'ailleurs le garçon que sa mère lui interdisait toujours de fréquenter. Son père, lui, ne voyait pas vraiment le mal dans les agissements de Luciano. Pour lui, il ne faisait que s'affirmer, que trouver sa place, dans ce monde. Il répétait toujours que l'adolescence, c'était le moment pour faire les bêtises. Qu'en vieillissant, il se calmerait. Mais oui, rêve toujours, papa.

Malheureusement, il n'en fit rien. Il ne changea pas. En fait, même, il empirait. C'est à son seizième anniversaire qu'il quitta la maison familiale. Allant vivre avec son meilleur ami du même âge, dans un sale quartier de la ville, il se prévoyait déjà un bel avenir. Son départ désespéra grandement sa mère, et surtout son père. Et pourtant, il ne leur donna aucunes nouvelles. Il n'en avait rien à faire, en soit. Et pourtant... Si vite, tout se brisa. Cette supposé stabilité, entre ses comptes impayés et ses coups d'un soir, allait bien vite être changée. Aurelia. Ah ce si magnifique prénom. Il l'aurait crié, comme chanté ou murmuré, ce prénom. C'qu'il pouvait l'aimer, cette gamine. C'qu'il pouvait en être dingue. Bien rapidement, elle lui fit quitter ce monde qui l'enlisait. Elle avait du fric, la belle, elle avait la classe, la douce. Et lui n'avait rien, non, rien sauf elle. Derrière lui dans le sale quartier, il laissa aussi Massimiliano, son ami d'enfance. Il aurait vendu son âme, pour cette fille.

Et vint le coup d'état. Étant d'origine Italienne pure, il n'en subit pas les conséquences. Par contre, sa famille adoptive, à laquelle il ne parlait plus depuis ses 16 ans, était Grecque, elle. Rien de moins. Son père et sa mère périrent lors des quelques mois qui suivirent ce coup d'état. Bien heureusement Aurelia était là pour l'aider à surmonter cette épreuve. Elle l'empêchait de glisser dans l'abysse, elle l'empêchait de boire, d'ailleurs. Mais elle ne pouvait l'empêcher de faire ce qu'il faisait. Car bien qu'il se soit laissé vivre par cette héritière, il n'acceptait pas qu'elle soit la seule à tout payer. Sa fierté d'homme prenait le dessus. Mais... Il n'avait aucune scolarité. Bien qu'il soit intelligent, il n'avait ni diplôme, ni rien. Alors au dépit des conseils de sa douce, il sortait de temps en temps, tard le soir, allant exécuter il ne savait trop qui, pour, encore une fois, il ne savait trop qui. Tueur professionnel, avec le temps, il faisait ce qu'on lui demandait, vite fait, bien fait. Et ça rapportait, en plus ! Mais Aurelia ne cessait de lui répéter que ce n'était pas bien, que ce n'était pas une bonne idée... Et pourtant, elle ne se plaignait pas des bijoux qu'il lui offrait, des économies qu'il faisait. Luciano, depuis le temps, s'était calmé. Il était doux, il était gentil. Il était beau, il était parfait. Il ne consommait pas, il buvait à peine. Et il raffolait de la cuisine de sa douce, de ce soupçon de cannelle dans tout ses plats ~ Et ainsi, ils vivaient bien. Et ainsi, ils vivaient heureux. Comme deux amoureux ~

Puis, il y eut ce type. Un mec de plus à qui Luciano devait enlever la vie. Un contrat facile, rien de plus simple. Il l'exécuta sans remords, sans se douter qu'il n'aurait jamais du. Oui, car ce type avait un frère. Et que ce frère était, ma fois, très rancunier. Et, vous vous en douterez, tuer le meurtrier de son frère aurait pu être jouissif pour lui... Et pourtant, il choisit plutôt de l'éclater, de le briser en mille morceaux, en lui enlevant la femme de sa vie. Et c'est ainsi qu'Aurelia mourut. Assouvissant les désirs de vengeance de cet homme.

Et c'est aussi ainsi que Luciano devint ce qu'il est aujourd'hui. En ce 23 décembre 2196. Il se promit de ne plus s'attacher à quiconque, de ne plus tomber amoureux. Il mange toujours des brioches à la cannelle pour le petit déjeuner, qu'il accompagne maintenant bien souvent d'un verre de fort ou d'une trainée de poudre blanche sur la table. Et ainsi va la vie, qu'y peut-on ?

And... you?


      Votre pseudo : Kiki
      Age, sexe : 15 ans, féminin
      Avatar de votre personnage : Hibari Kyoya - Reborn
      Comment avez-vous connu le forum ? Alessandro <3
      Qu'aimez-vous/Détestez-vous dedans ? J'aime beaucoup le design, surtout la bann qui change *^* Sinon jusqu'à maintenant je n'ai rien détesté ~
      Autres ? Plop by Dim'.



Fini 8D J'suis pas super fière de mon histoire, qui m'emmerde profond, mais bon x_x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Allesandreli

avatar

[ MULTI-FONCTION ]
{ ~ Oh, un sachet blanc, du sucre! ♥ ~ }


Messages : 244
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 26
Localisation : Lost
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: Luciano Valente { F I N I <3 }   Dim 22 Aoû - 10:20

Bienvenue sur Infam Industry !

Et bien et bien je ne trouve rien à redire :3 Ah juste, ton personnage est né en 2171, je me permet de le rajouter sur ta fiche.

Et voilà.

Amuse-toi bien !

Validé ~> Scappini Dannati

______________________________________________________


Elle le suivrait jusqu'en enfer
Et même l'enfer c'est pas grand chose
À côté d'être seule sur terre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Luciano Valente { F I N I <3 }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infam Industry :: 
To start as well as everyone
 :: Tell me who you are ! :: Fiches validées
-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com