AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Réouverture du forum ! Veuillez vous faire référencer
>> ICI <<
Merci pour votre patience, et re-bienvenue parmi nous !

Partagez | 
 

 L'histoire qui ne se finit jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri A. Visconti

avatar

[ TUEUR A GAGES ]
{ ~The next Einstein ~ }


Messages : 380
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 25
Localisation : En train d'astiquer mes bébés ♥
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: L'histoire qui ne se finit jamais.   Jeu 22 Avr - 8:56

    ..... Dans un élan d'emmerde, j'avais envie d'ouvrir un jeu. Alors je sais pas, j'ai pensé à ça. Pourquoi? Pas la moindre idée 8D

    J'explique le principe pour ceux qui ne connaissent pas : On commence une histoire, d'une ou deux phrases, et la personne qui répond doit copier/coller l'histoire, et la continuer de la manière qu'il veut, comme il veut, en faisant intervenir qui il veut. Ça donne des choses marrantes ♥️

    Je commence donc.

      "Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audy-kun.livejournal.com/
Neon P. Januar

avatar

[ TATOUEUSE ]
{ ~ Bref, nos gueules raclures ~ }


Messages : 44
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 23
Localisation : Avec Momo tiens.


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Jeu 22 Avr - 10:15

    Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Sam 24 Avr - 2:37


    [ Je rentre dans le jeu les amies 8D ]

    Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Ven 7 Mai - 7:45

Lolilol, les copains :3


Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que...
Revenir en haut Aller en bas
Machiavelo D. Rosso

avatar

[ INFIRMIER ]
{ ~ Sometimes, I pretend to be normal ~ }


Messages : 80
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 28
Localisation : L'hôpital, peut-être.
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Sam 14 Aoû - 4:12

/mode'ressucitonsdesjeux'ON/

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi eux...

______________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan G. Owen

avatar

[ INFORMATEUR ]
{ ~ Rape meee ! ♪ ~ }


Messages : 21
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 26
Localisation : dans une de mes planques où dans un café où j'ai mes habitudes
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Dim 22 Aoû - 11:20

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi euxune lapine agoraphobe et misanthrope qui pensait qu'elle était capable de voler et qui donc finit par se jeter du haut d'une falaise en lançant à la Rose dans Titanic : Je vooooooole ! Je vooooooooooole ! Elle mourut donc rapidement mais elle n'était pas seule des centaines de grimlims eduqués par Chucky en personne se dressaient devant son perron. La bataille ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciano Valente

avatar


Messages : 41
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 23
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Dim 22 Aoû - 15:04

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi euxune lapine agoraphobe et misanthrope qui pensait qu'elle était capable de voler et qui donc finit par se jeter du haut d'une falaise en lançant à la Rose dans Titanic : Je vooooooole ! Je vooooooooooole ! Elle mourut donc rapidement mais elle n'était pas seule des centaines de grimlims eduqués par Chucky en personne se dressaient devant son perron. La bataille aurait du être comme une nuit SM. Longue, violente et sanglante. Malheureusement pour les pingouins, leur ours customisé de guerre alcoolique ne faisait pas le poids, surtout qu'il avait abusé de la vodka. Il tomba endormi avant même d'atteindre le premier grimlin. Les pingouins ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Dim 22 Aoû - 21:17

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi eux une lapine agoraphobe et misanthrope qui pensait qu'elle était capable de voler et qui donc finit par se jeter du haut d'une falaise en lançant à la Rose dans Titanic : Je vooooooole ! Je vooooooooooole ! Elle mourut donc rapidement mais elle n'était pas seule des centaines de grimlims eduqués par Chucky en personne se dressaient devant son perron. La bataille aurait du être comme une nuit SM. Longue, violente et sanglante. Malheureusement pour les pingouins, leur ours customisé de guerre alcoolique ne faisait pas le poids, surtout qu'il avait abusé de la vodka. Il tomba endormi avant même d'atteindre le premier grimlin. Les pingouins décidèrent de récupérer le cadavre de la lapine-qui-volait-pas pour en faire une Frankenrabbit, histoire de voir si l'assemblage mi-organique, mi-mécanique et mi-robotique marchait (ouais, ça fait beaucoup de moitié). La lapine qui souffrait désormais d'un strabisme assez poussé ne vécut pas plus longtemps sous cette forme, se faisant piétinée sauvagement par l'ours bourré qui entre temps s'était réveillé pour aller s'affaler plus loin. Quand tout à coup...

Revenir en haut Aller en bas
Machiavelo D. Rosso

avatar

[ INFIRMIER ]
{ ~ Sometimes, I pretend to be normal ~ }


Messages : 80
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 28
Localisation : L'hôpital, peut-être.
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Lun 4 Oct - 3:36

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi eux une lapine agoraphobe et misanthrope qui pensait qu'elle était capable de voler et qui donc finit par se jeter du haut d'une falaise en lançant à la Rose dans Titanic : Je vooooooole ! Je vooooooooooole ! Elle mourut donc rapidement mais elle n'était pas seule des centaines de grimlims eduqués par Chucky en personne se dressaient devant son perron. La bataille aurait du être comme une nuit SM. Longue, violente et sanglante. Malheureusement pour les pingouins, leur ours customisé de guerre alcoolique ne faisait pas le poids, surtout qu'il avait abusé de la vodka. Il tomba endormi avant même d'atteindre le premier grimlin. Les pingouins décidèrent de récupérer le cadavre de la lapine-qui-volait-pas pour en faire une Frankenrabbit, histoire de voir si l'assemblage mi-organique, mi-mécanique et mi-robotique marchait (ouais, ça fait beaucoup de moitié). La lapine qui souffrait désormais d'un strabisme assez poussé ne vécut pas plus longtemps sous cette forme, se faisant piétinée sauvagement par l'ours bourré qui entre temps s'était réveillé pour aller s'affaler plus loin. Quand tout à coup surgit le véritable ours-armure-alcoolique du film À La Croisée des Mondes, Iorek Byrnison de son vrai nom. Il avait eu vent de la bataille qui se préparait et était là non pas pour se battre, mais pour coller un procès en bonne et due forme (ou pas) à l'autre ours pour plagiat. Il avait avec lui une armée d'avocats véreux bien décidés à s'en mettre plein les poches.

______________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri A. Visconti

avatar

[ TUEUR A GAGES ]
{ ~The next Einstein ~ }


Messages : 380
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 25
Localisation : En train d'astiquer mes bébés ♥
Faite-vous partie d'un sous-groupe ? : Aucun


Police record ~
♥ Inventaire de poche ♥:
♥ Petites choses en plus ♥:
♥ Répondeur téléphonique ♥:

MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   Mar 5 Oct - 21:40

Il y avait un jour, dans une contrée bien lointaine, une meute de pingouins. Lors de leur anniversaire d'entente - à leur deux ans de vie en commun, si c'est pas la classe - tout changea... a leur plus grand malheur. C'était un grand bossu, baraqué et gros, qui débarqua sur leur terre dans un "JE N'AI PAS EU VENISE, MAIS J'AURAIS LES PINGOUINS !"... C'est ainsi que les pingouins, afin de se créer un Terminator semblable au gars qui était arrivé (et qui en fait était Amy) devinrent forgerons. Or, il n'en n'avait du tout les bases, ne sachant faire de ses mains que des figurines ressemblant vaguement au power rangers. Pris d'un élan de colère envers mère nature qui ne lui avait fait don de cette faculté innée de faire des épées - comme Excalibur dans Soul Eater-, il alla se plaindre à son voisin l'ours polaire qui , à vrai dire , en avait rien à foutre. Mais alors qui lui expliqua son problème ce dernier fut pris d'un immense élan de compassion et décida de se cosplayer en l'ours alcoolique mais valeureux du film "A la croisée des mondes". Une fois la préparation achevée, le pingouin et le nounours, s'appelant Boris, s'élancèrent sauf que le grand type bossu (enfin, Amy) avait plus d'un ours, euh, pardon, d'un tour dans son sac. Il envoya sur eux une armée de gens bizarres avec des fringues bizarres et une façon de parler bizarre : ils roulaient les 'r', parlaient tout le temps de leur mère et mangeaient des spaghettis. Parmi eux une lapine agoraphobe et misanthrope qui pensait qu'elle était capable de voler et qui donc finit par se jeter du haut d'une falaise en lançant à la Rose dans Titanic : Je vooooooole ! Je vooooooooooole ! Elle mourut donc rapidement mais elle n'était pas seule des centaines de grimlims eduqués par Chucky en personne se dressaient devant son perron. La bataille aurait du être comme une nuit SM. Longue, violente et sanglante. Malheureusement pour les pingouins, leur ours customisé de guerre alcoolique ne faisait pas le poids, surtout qu'il avait abusé de la vodka. Il tomba endormi avant même d'atteindre le premier grimlin. Les pingouins décidèrent de récupérer le cadavre de la lapine-qui-volait-pas pour en faire une Frankenrabbit, histoire de voir si l'assemblage mi-organique, mi-mécanique et mi-robotique marchait (ouais, ça fait beaucoup de moitié). La lapine qui souffrait désormais d'un strabisme assez poussé ne vécut pas plus longtemps sous cette forme, se faisant piétinée sauvagement par l'ours bourré qui entre temps s'était réveillé pour aller s'affaler plus loin. Quand tout à coup surgit le véritable ours-armure-alcoolique du film À La Croisée des Mondes, Iorek Byrnison de son vrai nom. Il avait eu vent de la bataille qui se préparait et était là non pas pour se battre, mais pour coller un procès en bonne et due forme (ou pas) à l'autre ours pour plagiat. Il avait avec lui une armée d'avocats véreux bien décidés à s'en mettre plein les poches.
C'est alors que le plagieur se déguisa en pingouin pour se fondre dans la masse et échapper aux méchants avocats véreux. Ce qu'il n'avait prévu, c'était que les avocats amèneraient Doggy Ian pour retrouver le méchant ours et le déchiqueter pendant que le vrai ours dansait le tango avec les pingouins... sans savoir qu'il tomberait fou amoureux d'un grand pingouin : le plagieur. Ainsi...

______________________________________________________

Pumpkin head ~

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://audy-kun.livejournal.com/
    Contenu sponsorisé






    MessageSujet: Re: L'histoire qui ne se finit jamais.   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    L'histoire qui ne se finit jamais.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Infam Industry :: 
    Let's have fun ! - HRPG
     :: Salle de jeu virtuel :: Jeux
    -


    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit